Vers un nouveau sommet Trump-Kim Jong-un?

Dans un communiqué diffusé ce lundi par KCNA, l’Agence de presse officielle de la Corée du Nord, Choe Son Hui, la vice-ministre des Affaires étrangères, a déclaré : «Nous voulons nous retrouver en face-à-face avec les Etats-Unis fin septembre à une date et en un lieu dont nous pouvons convenir».

Si la période «proposée» par Pyongyang coïncide avec la date de la tenue de l’Assemblée Générale annuelle des Nations-Unies à laquelle participeront les dirigeants du monde entier, rien n’indique qu’une rencontre entre le négociateur américain Stephen Biegun et ses homologues nord-coréens pourrait avoir lieu à cette occasion et ce, d’autant plus que vendredi ce dernier a exhorté Pyongyang à cesser de faire «obstacle» aux négociations avant qu’il ne soit trop tard. L’émissaire américain aurait même proposé de «lancer un cycle intensif de négociations» dès que la partie nord-coréenne lui fera signe.

Mais si, en outre, ce communiqué peut laisser croire que Pyongyang demeure préoccupée par la paix, il semblerait que, dans la réalité, ce ne soit point le cas puisque l’Etat Major sud-coréen a indiqué, le lendemain, qu’à l’aube, la Corée du Nord a tiré deux nouveaux «projectiles» depuis la province de Pyongan du sud, dans le centre du pays, en direction de la Mer du Japon sans donner plus de précisions.

Cet essai que l’administration américaine a qualifié de «provocation» et qui concernerait «un projectile» – terme désignant généralement un missile à courte portée – est donc intervenu quelques heures à peine après que Pyongyang ait fait part de son intention de reprendre avec Washington un dialogue au point mort depuis qu’en février dernier, les chefs d’Etat des deux pays n’étaient pas parvenus à trouver un accord sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Interrogé par la presse nord-coréenne sur l’offre de Pyongyang, le président américain Donald Trump, soulignant sa «très bonne relation» avec Kim Jong-un, a répondu : «Je dis toujours qu’il est bon de se rencontrer (…) voyons ce qui va se passer».

Et si, le Département d’Etat américain a assuré, à l’AFP, n’avoir «aucune réunion à annoncer à ce stade», le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a déclaré, ce dimanche, avoir «bon espoir» d’un retour à la table des négociations «dans les prochains jours ou semaines».

Cette fois-ci est-elle la bonne ? L’imprévisible Donald Trump et le trublion Kim Jong-un vont-ils, enfin, dépasser leur bellicisme outrancier et enterrer la hache de guerre une fois pour toutes pour le bien de la région et du monde ? Espérons-le et attendons pour voir…

Nabil El Bousaadi

Related posts

*

*

Top