Victoire difficile du Raja face à Hilal Al-Qods

Le Raja de Casablanca a souffert, lundi soir à domicile, avant de s’imposer face au Palestinien du Hilal Al-Qods sur le score d’un but à zéro (1-0), en match «aller» des 32e de finale de la Coupe Mohammed VI des clubs arabes de football.

Une victoire, même petite, vaut mieux que rien pour le Raja qui a inscrit l’unique but de la rencontre grâce à un penalty marqué, dans le premier quart d’heure de jeu, par le capitaine Mohcine Metouali.

Les Rajaouis qui étaient pourtant épaulés par ses supporters et  inconditionnels ayant pris d’assaut les gradins du Complexe Mohammed V, ont pourtant été mal inspirés. Ils ont subi la loi d’une courageuse formation palestinienne, qui a défendu crânement ses chances contre l’un des favoris de cette prestigieuse compétition. Et malgré une domination presque territoriale mais plutôt stérile, les coéquipiers de Metouali ont rarement réussi à inquiéter les filets du portier adverse.

Le jeu forcé par les Palestiniens bien organisés sur terrain s’est limité au milieu, ce qui a limité les actions offensives rajaouies tout au long de la partie et avec quelques exceptions dans les derniers moments où ils auraient pu aggraver le score mais en vain.

Dans l’ensemble, ce duel déséquilibré a tenu ses promesses pour la formation palestinienne qui a tenu la dragée haute à l’une des grandes équipes arabes. Et cette petite victoire reste loin d’être rassurante pour les Rajaouis en prévision de la deuxième manche dans dix jours en Palestine.

D’autre part, cette rencontre a constitué une très belle occasion pour les supporters du Raja qui se sont déplacés avec les grandes masses, chacun avec un maillot frappé dans le dos du mot «Rajaoui Palestinein», spécialement pour saluer l’équipe d’Al Qods et rendre hommage au grand peuple palestinien.

Dans ce sens, les joueurs et la délégation du Hilal Al-Qods ont eu droit à un accueil des plus chaleureux de la part du public et des dirigeants du Raja de Casablanca, à la mesure de la place qu’occupe la cause palestinienne chez l’ensemble des Marocains.

A rappeler qu’à la veille de ce match, l’Agence Bayt Mal Alqods Acharif avait organisé, dimanche à son siège à Rabat, une cérémonie d’accueil en l’honneur des membres du club palestinien Hilal Al-Qods en présence de l’ambassadeur de Palestine à Rabat, Jamal Choubki, du directeur du club Hilal Al-Qods, Jamal Ghoucha, du président de l’association marocaine de soutien à la lutte palestinienne (AMSLP), Mohammed Benjelloun Andaloussi et de plusieurs représentants du Raja Club Athletic et de la Fédération Royale marocaine de football ainsi qu’autres personnalités maroco-palestiniennes.

Concernant les deux autres représentants marocains dans cette compétition arabe, le Wydad Casablanca et l’Olympique Safi, ils ont connu des fortunes diverses. Le WAC était allé chercher un résultat positif dans son déplacement en terre soudanaise, face à d’Al Merrikh (1-1).

L’OCS, lui, reste en ballottage défavorable après avoir concédé le match nul à domicile face à l’équipe bahreïnie d’Al Riffa (1-1).

Tout reste donc possible pour les 3 représentants du football marocain qui restent confiants pour réussir leurs matches «retour», le Raja et l’OCS à l’extérieur, le WAC à domicile.

L’autre représentant marocain, l’Ittihad Tanger, avait été éliminé au tour préliminaire, rappelle-ton.

Alors bonnes chances aux 3 clubs marocains toujours en lice dans cette Coupe arabe qui portait le nom de Cheikh Zayed Ben Sultan Al Nahyane avant d’être rebaptisée Coupe Mohammed VI pour son édition 2020 et dont la finale se jouera à Rabat.

Rochdi Ben M’Hammed

Related posts

*

*

Top