Younes Siraj: la JS, sortie plus soudée que jamais de son 8e congrès national

La Jeunesse socialiste est sortie plus soudée que jamais de son huitième congrès national (Bouznika, 6, 7, 8 septembre), a affirmé le nouveau secrétaire général de l’organisation Younes Siraj, lors d’un point de presse, donné vendredi à Rabat en présence d’Azzouz Senhaji, membre du BP du PPS, Redouane Zriouel, président de ce  congrès et de plusieurs militants et journalistes.

Au cours de ce congrès, organisé sous le thème « les jeunes et la consécration de l’option démocratique » et dont les travaux se sont prolongés jusqu’à lundi 9 septembre, il a été procédé à l’adoption à l’unanimité du document politique de l’organisation ainsi que des statuts et des rapports moral et financier.

 Il a été procédé aussi à l’élection des 206 membres du conseil central et du nouveau secrétaire général de la JS pour les quatre années à venir en la personne du militant Younes SIRAJ par 121 voix alors que son rival Rachid Bouchanfar a recueilli 55 voix, a indiqué le président du congrès, Redouane Zriouel.

 Il a également rappelé que quelque 700 congressistes ont participé à ce congrès dont 27 % de femmes et 21 % d’étudiants.

Un communiqué final, adopté à l’issue de ce congrès, rappelle brièvement les préoccupations de la JS dont la cause de l’intégrité territoriale, l’identité nationale, progressiste et moderniste de la JS, son appartenance à l’école du PPS et l’engagement de l’organisation pour la défense des justes causes de la jeunesse marocaine et le rétablissement de la confiance des jeunes dans les institutions politiques du pays dont en premier lieu les partis politiques.

 Le communiqué de l’organisation réaffirme aussi la solidarité de la JS avec les justes revendications des mouvements contestataires qui réclament davantage de dignité et de justice sociale dans le pays.

Il condamne par la même les tentatives impérialistes et sionistes visant à enterrer à jamais les droits inaliénables du peuple palestinien dont son droit à disposer de son propre Etat indépendant avec Al Qods comme capitale.

Revenant sur son projet visant la relance de la JS, le nouveau secrétaire de l’organisation a affirmé que son élection a été un exercice démocratique par excellence, à travers lequel les militantes et militants de l’organisation ont administré la preuve de leur maturité politique et idéologique et de leur attachement aux nobles idéaux de l’école du parti du progrès et du socialisme où ils ont suivi leur éducation.

Au cours des quatre prochaines années, a-t-il dit, le nouveau secrétariat général compte réaliser un certain nombre d’objectifs visant notamment à renforcer l’organisation et ses structures à travers le territoire national, a-t-il dit. L’organisation devra également accorder un plus grand intérêt à la formation des militants et des formateurs, promouvoir davantage ses relations à l’international et améliorer ses moyens de communication.

Un effort supplémentaire devra également être déployé pour permettre à l’organisation de renforcer sa présence en milieu estudiantin, attirer de nouvelles recrues et étendre son action aux établissements scolaires primaires à travers la création d’une association dédiée à ce secteur.

Il est également prévu dans la nouvelle stratégie du secrétariat général de créer une nouvelle synergie JS-PPS pour que toutes les actions menées le soient dans un cadre de complémentarité entre les missions accomplies par les autres organisations parallèles du parti et ses différentes structures, a-t-il encore dit.

Il est également question d’améliorer les moyens de communication de l’organisation à travers notamment le lancement d’une nouvelle revue écrite et d’œuvrer pour le retour de la JS sur la scène internationale et régionale.

Siraj n’a pas manqué aussi de rappeler que les jeunes issus de l’émigration occupent une place de choix dans les plans d’action de l’organisation de la jeunesse socialiste.

M’Barek Tafsi

Related posts

*

*

Top