Aziz Tifnouti: «Un autre défi que le RTCMA va relever»

C’est la première fois que le RTCMA organise deux événements de grande envergure en même temps : le 33e Grand Prix Hassan II (8-16 avril 2017) et la rencontre décisive opposant le Maroc à la Lettonie en Coupe Davis (7, 8, 9 avril). A cette occasion, le président du grand club tennistique de Marrakech et membre du bureau fédéral de la FRMT, Aziz Tifnouti, nous a accordé cet entretien.

Al Bayane: Quelles sont les mesures prises pour garantir le succès de la nouvelle édition du Grand Prix Hassan II…?

Aziz Tifnouti: Plusieurs mesures ont été prises pour réussir les rendez-vous du RTCMA. C’est certes un défi pour nous en tant qu’organisateur de ces évènements, mais c’est toute la ville de Marrakech qui est impliquée. Nous sommes soutenus par les autorités locales qui nous aident énormément avec tous les moyens logistiques. Les élus et les responsables de la Région sont constamment présents à nos côtés et nous suivent tout au long de ces événements. Ce n’est donc pas le RTCMA qui se trouve seul dans le bain. Ce sont toutes les potentialités de la ville des Sept Saints qui sont mobilisées pour donner une belle image de la ville. Je profite de cette occasion pour remercier M. le Wali qui nous aide beaucoup, le président de la région et le maire de la ville de Marrakech… A chaque fois que nous les sollicitons, ils viennent à notre chevet…

Comment le RTCMA va pouvoir honorer sa double mission d’organiser en même temps le GP Hassan II et la Coupe Davis…?

Je pense qu’il s’agit d’un autre défi qu’on va pouvoir relever. Nous avons toujours relevé de grands défis et nous avons été à la hauteur. Sinon, la Fédération ne nous aurait jamais fait confiance, les instances internationales non plus. Le GP Hassan II,qui venait de retourner au bercail l’année dernière, a été lancé au RTCMA en 1984 et y est resté 5 années successives avant un bref passage à Casablanca et le retour à Marrakech. La rencontre d’aujourd’hui en Coupe Davis, entre le Maroc et la Lettonie, est la 5e organisée par le RTCMA durant mon mandat de président. Cela, en plus des autres tournois internationaux tels les FUTURES, les Challengers, les MTT… et le Grand Prix Lalla Meryem que nous avons organisés à trois reprises. Nous avons toujours réussi, Dieu Merci. On l’espère, encore et toujours…

Que pensez-vous de l’Assemblée générale de la FRMT qui se tiendra également à Marrakech avec l’implication du RTCMA appelé à faire l’essentiel…?

Il y aura 2 assemblées générales. La première AG organisée à Marrakech est ordinaire. Au cours de celle-ci, nous allons discuter et approuver les différents rapports : moral, financier, technique… Tous les présidents et représentants des clubs affiliés à la Fédération ont été invités  à cette AG programmée le 15 avril prochain. Ils auront également l’occasion d’assister à la finale du prestigieux trophée Hassan II prévue le lendemain. La seconde AG, qui est élective, aura lieu à Rabat et coïncidera avec l’autre Grand Prix Lalla Meryem…

Y aurait-il de nouveaux dirigeants élus à la Fédération ou bien le changement se fera dans la continuité…?

Ce sera certes une occasion pour redonner un nouveau souffle aux instances organisationnelles, mais pour le renouvellement des dirigeants, je ne peux pas vous répondre. Franchement, je ne sais pas ce qui va se passer par la suite. Tout ce que je peux vous dire, c’est que j’espère que M. Fayçal Laraichi reste président de la Fédération. C’est quelqu’un qui a beaucoup apporté à la Fédération et au tennis national. Durant les 18 années de mon engagement avec le RTCMA, j’ai vécu avec 2 présidents de la FRMT : feu Mohamed M’jid qui a consacré toute sa vie au service de la fédération et au tennis national et M. Laraichi qui a pris le relais et a bien assuré la relève. Franchement, M. Laraichi a fait beaucoup de bonnes choses pour le tennis, des réalisations qui n’ont jamais été accomplies à la Fédération dans le passé. En tant que président du RTCMA, j’ai toujours rêvé d’une fédération à l’instar de celle dirigée par M. Laraichi. Pour conclure, je peux me permettre de vous dire que si jamais le président Laraichi ne se présente pas,  mois non plus je ne serai pas là…

Et au sein du RTCMA, comment se déroulent les choses?

Notre club se trouve sur la bonne voie et il est entre de bonnes mains. Nous avons des dirigeants qui sont voués à la chose tennistique et qui travaillent en parfaite symbiose pour le bien du club. Nous avons des techniciens et des encadreurs qui excellent dans leur travail. Nous avons également des joueuses et des joueurs très actifs… Ce qu’on a de plus cette année c’est l’Académie de tennis qui tourne avec plus de 500 jeunes. C’est une grande académie qui s’est renforcé par le recrutement de 2 grands techniciens, Rabii Chaki, directeur technique et Mustapha Dislam, directeur sportif. Tout le monde au club est content de leur arrivée, surtout pour Chaki qui va effectuer une très bonne expérience et qui est déjà en train de faire un très bon travail au sein du RTCMA. L’avenir du club est donc assuré…

R.L

Related posts

*

*

Top