Barassat appelle l’Exécutif à justifier sa décision

Mais sur quelle étude s’est-on basé au Maroc pour maintenir en vigueur l’horaire d’été (GMT+1), au moment où l’Union européenne s’est engagée à en examiner l’impact, à la lumière d’une série d’études qui ont fait état de la baisse du rendement des forces productives lors de l’application de ces horaires, s’est interrogée la députée Fatima Zahra Barassat, membre du Groupement parlementaire du progrès et du socialisme à la Chambre des Représentants.

Dans une question adressée au ministre délégué chargé de la réforme de l’Administration et de la fonction publique, la députée lui a demandé de présenter à l’opinion publique les motifs ayant conduit le gouvernement à décider dans un décret adopté le 26 octobre 2018  le maintien en tant qu’heure légale de l’horaire d’été GMT+1.

Selon la députée, l’horaire en vigueur cause plusieurs problèmes surtout aux élèves et étudiants, qui perdent leur concentration durant les cours d’études du fait du manque de sommeil. Il en est aussi pour les citoyens qui désirent régler leurs affaires administratives et accéder aux services de l’administration, en particulier dans les zones enclavées et montagneuses. Les horaires appliqués dans les administrations publiques leur compliquent davantage la tâche.

Selon le gouvernement, cette décision a été prise pour «éviter les changements opérés à maintes reprises durant l’année et leurs répercussions négatives relevées par une étude approfondie réalisée par le ministère délégué chargé de la réforme de l’Administration et de la fonction publique».

Le gouvernement a par ailleurs pris «une série de mesures visant à accompagner la mise en œuvre du projet de décret relatif à l’heure légale, notamment la reconsidération des heures d’entrée et de sortie des établissements scolaires», lit-on dans un communiqué.

Pour sa part, le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation professionnelle et de la recherche scientifique a décidé «un nouvel horaire scolaire» qui sera appliqué à partir de la semaine prochaine (mercredi 07 novembre) dans l’ensemble des établissements scolaires publics et privés, ainsi que dans les instituts de formation professionnelle et les universités.

Un communiqué du ministère précise dans ce sens que «les horaires des écoles seront de 09h00 à 13h00 le matin et de 14h00 à 18h00 l’après-midi».

MT

Related posts

*

*

Top