Bencharki, la bête noire des Verts

Ligue des champions de la CAF

Oussama Zidouhia

Le Raja de Casablanca s’est incliné sur le petit score d’un but à zéro face au club égyptien du Zamalek, au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca, en demi-finale aller de la Ligue des Champions d’Afrique. Un résultat qui complique la tâche des hommes de Jamel Sellami avant le match retour prévu la semaine prochaine au Caire.

L’ex-attaquant du Wydad de Casablanca et joueur vedette du Zamalek , Achraf Bencharki, est revenu au Stade d’Honneur de Casablanca dont il connaît bien les cages pour offrir la victoire aux chevaliers blancs. En effet, le natif de la ville de Taza a inscrit l’unique but de la rencontre grâce à un coup de tête à la 18e minute, rendu possible avec l’aide d’une énorme détente digne du portugais Cristiano Ronaldo qui laisse le latéral non expérimenté Abdellah Madkour scotché sur place. Le passeur n’est autre que l’inévitable Ahmed ‘Zizo’ Mostafa qui s’est tout simplement baladé sur le côté droit ou évolue Ngah.

Par ailleurs, le RCA a concédé sa deuxième défaite en 23 matchs à domicile en Ligue des champions alors que la victoire du Zamalek a tout simplement couronné les bonnes performances des clubs égyptiens à Casablanca avec Al Ahly qui a remporté une victoire 2-0 sur le Wydad lors de la première demi-finale plus tôt samedi.

Durant la première période, les Égyptiens ont instauré leur supériorité technique contrôlant le ballon et ainsi le rythme de la rencontre. Il aura fallu attende la seconde période pour voir les Verts se réveiller après plusieurs changements à commencer par la sortie du capitaine Mouhcine Metouali, auteur d’une performance en demi-teinte, son remplacement a permis de libérer Hafidi dans son rôle de meneur de jeu, l’entrée de Benhalib et Mohamed Al Makaazi a également changé la dynamique du match pour rendre le Raja plus dangereux et surtout plus déterminé.

Même si le Raja a tout donné dans les dernières minutes de ce duel, la défense bien organisée du Zamalek leur a permis de conserver ce précieux avantage contre le champion de la Botola D1 en attendant le match retour.

Déclarations des entraîneurs

Jamal Sellami (Raja):

«L’arbitre a commis des erreurs, nous aurions au moins dû recevoir un pénalty pendant le match. Le résultat était injuste, nous méritions au moins un match nul. Aujourd’hui, il n’y avait qu’une seule équipe sur le terrain et c’était le Raja…Nous avons commis une erreur en première période, mais nous avons dominé le match…Nous n’étions tout simplement pas concentrés devant le but, mais je ne peux pas blâmer mes joueurs et je dois dire que je suis très fier d’eux et de leur performance aujourd’hui. Nous n’avons pas pu récupérer plusieurs joueurs à cause des blessures et l’équipe souffrait de fatigue suite à la dernière série de matches de la Botola…Maintenant, il reste encore un match à jouer»…

Jaime Pacheco (Zamalek) :

«Mes joueurs ont joué selon mes instructions et nous avons obtenu un bon résultat à l’extérieur. Nous nous sommes sentis épuisés parce que nous avons eu de nombreux matchs nationaux en peu de temps, mais nous avons été assez courageux pour avoir ce match ce soir. Rien n’est encore gagné, il faut rester concentré sur le match retour et atteindre notre objectif en allant jusqu’à la finale».

Related posts

*

*

Top