Cancer du sein: La vigilance s’impose quel que soit l’âge

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. On estime qu’une femme sur 8 risque de développer un cancer du sein  au cours de sa vie, ce qui en fait un problème majeur de santé publique. Avec près de 12. 000 nouveaux cas identifiés chaque année au Maroc, le cancer du sein reste le plus fréquent des cancers féminins. Qu’est-ce qu’un cancer du sein? Quelles en sont les causes? Et quels traitements envisager? Pour en savoir plus sur le cancer du sein, Al Bayane est allé à la rencontre du professeur Nabil Ismaili assistant en oncologie à l’hôpital Cheikh Khalifa.

Octobre se met au rose

La première campagne d’Octobre Rose est née aux États-Unis en 1993, et depuis cette date le mois d’octobre est entièrement consacré au cancer du sein, il s’agit d’une opération de sensibilisation mondiale destinée au plus grand nombre, orientée vers un maximum de personnes afin  que chacun puisse prendre conscience des enjeux que pose le cancer du sein  et d’éduquer les populations sur les actions préventives à effectuer.

Tous unis par une même couleur (Rose), c’est le slogan de cette édition 2019. Le but de cette campagne? Informer, dialoguer, mobiliser.

Le Maroc organise chaque année des campagnes de dépistage du cancer du sein sur l’ensemble du territoire national de Tanger à Lagouira. Si le dépistage est réalisé tout au long de l’année par les médecins, au niveau de l’ensemble des structures sanitaires de notre pays (hôpitaux – centres de santé – cabinets médicaux…), une activité quotidienne comme tant d’autres.

Il n’en demeure pas moins vrai que le dépistage du cancer prend une tout autre dimension au cours du mois d’octobre de chaque année.

En effet le dépistage du cancer du sein, est devenu au fil des ans celui d’une mobilisation nationale contre ce fléau tout au long du mois d’octobre ou octobre Rose, qui est synonyme de mois de sensibilisation et de lutte contre le cancer du sein, qui faut – il le préciser  représente un réel problème de santé publique.

Des chiffres inquiétants

Dans son rapport publié en 2018, le Centre international de recherche sur le cancer avait noté une augmentation rapide et alarmante des cas de cancer partout dans le monde.

 Il y aurait eu 18,1 millions de nouveaux cas de cancer et 9,6 millions de décès par cancer en 2018.

Les cancers du poumon, et du sein chez la femme, sont les principaux cancers dans le monde en termes de nombre de nouveaux cas: on estime à environ 2,1 millions le nombre de diagnostics de chacun de ces cancers en 2018, qui représentent environ 11,6% du fardeau total de l’incidence du cancer

Le cancer du poumon est le plus diagnostiqué  , il est aussi responsable du plus grand nombre de décès (1,8 million de décès, ou 18,4 % du total),

Le cancer du sein c’est chaque année 1,8 million de nouveaux cas au niveau mondial, et 522.000 décès, des chiffres qui inquiètent.

Pour bien comprendre l’étendu du problème du cancer du sein, il est important de savoir que chaque année, 40.000 nouveaux cas de cancers sont diagnostiqués au Maroc.

Le cancer du sein arrive en premier avec 36% des cas révélés, suivi de celui de l’utérus, de la thyroïde et du colon qui représentent, respectivement, 11,2%, 8,6% et 5,9% de l’ensemble. Chez les hommes, le cancer des poumons arrive en tête de liste avec 22% des cas diagnostiqués suivi de celui de la prostate et du cancer colorectal avec 12,6 et 7,9%. (ministère de la santé).

Lutte contre le cancer du sein

L’OMS préconise de lutter contre le cancer du sein dans le cadre de programmes complets de lutte contre le cancer au niveau national qui soient intégrés à la lutte contre les maladies non transmissibles d’une manière générale et les autres problèmes apparentés. Pour être complets, les moyens de lutte contre le cancer doivent comprendre la prévention, le dépistage précoce, le diagnostic et le traitement, la réadaptation et les soins palliatifs.

Sensibiliser davantage le grand public au problème du cancer du sein et aux mécanismes qui permettent de lutter contre celui-ci tout en préconisant des politiques et des programmes appropriés.

Importance du dépistage et du diagnostic précoce

Concernant le programme national de dépistage du cancer du sein celui – ci a été lancé en 2010 à destination des femmes dont la tranche d’âge se situe entre 40 et 69 ans, qui sont invitées à faire des dépistages, étant donné que la maladie se développe dans les trois quarts des cas chez les femmes de plus de 50 ans.

A titre d’exemple, au Maroc en 2015 et 2016, respectivement 1,1 million et 1,5 million de femmes ont été dépistées.

Quelle que soit la méthode de dépistage précoce utilisée, le succès d’un dépistage précoce dans la population repose essentiellement sur une planification rigoureuse et un programme bien organisé et durable qui vise le bon groupe de population et veille à la coordination, à la continuité et à la qualité des interventions pendant toute la durée des soins.

Ouardirhi Abdelaziz

Related posts

*

*

Top