Covid-2019: Quid des perspectives des promoteurs immobiliers cotés?

Si les perspectives des groupes immobiliers Addoha et Alliances ne tiennent pas en compte l’impact de la crise sanitaire actuelle, Résidences Dar Saada prévoit un effet négatif du Covid-19 et alerte pour ses réalisations de 2020. Détails.

En effet, pour l’exercice 2019, le groupe Addoha a réalisé un chiffre d’affaires de près de 3,5 milliards de DH en baisse de plus 13% par rapport à 2018. Toutefois, la montée en puissance de l’activité en Afrique de l’Ouest a permis d’atténuer la baisse des livraisons au Maroc. D’ailleurs, le chiffre d’affaires en Afrique de l’Ouest s’élève à 432 millions de DH contre 47 millions de DH en 2018, représentant désormais 12% du chiffre d’affaires du Groupe.

Pour sa part, la marge d’exploitation s’est améliorée, passant de 16% en 2018 à 18% en 2019, alors que le résultat d’exploitation s’est situé  à un niveau proche que celui de l’exercice précédent pour s’établir à 611 millions de DH. Ainsi, le résultat net consolidé 2019 a atteint 394 millions de DH en baisse de 3,7% sur la même période de référence. Afin de préserver les équilibres financiers de la société, le Conseil d’Administration a proposé de ne pas distribuer de dividende au titre de l’exercice 2019.

Par ailleurs, Addoha a poursuivi la réduction de son endettement qui s’établit à fin décembre 2019 à 5,2 milliards de DH, faisant ressortir un gearing à 33% à fin 2019. Pour les perspectives, la crise actuelle sanitaire n’entraîne pas d’ajustements des comptes au 31 décembre 2019 et ne remet pas en cause la continuité d’activité du groupe.

Quant à Alliances, le groupe a annoncé pour l’exercice 2019 un chiffre d’affaires de 2,06 milliards de DH, en baisse de -37,1% par rapport à l’exercice 2018. Toutefois, selon le promoteur, le chiffre d’affaires hors dations, généré par l’activité commerciale, a progressé de 56,2%. Pour sa part, le résultat net part du groupe (RNPG) a atteint 74 millions de DH, en baisse de -75% sur la même période de référence.

Pour les perspectives, les projets en cours de réalisation par Alliances comptent plus de 16500 unités restant à livrer. Les nouveaux projets lancés portent sur la réalisation de plus de 9900 unités de logement au niveau national. Toutefois, ces perspectives ne tiennent pas compte de l’impact du contexte lié au Covid-19. Rappelons aussi que l’endettement net s’établit à 2,1 milliards DH au 31 décembre 2019, en baisse de 400 millions de DH sur un an.

Pour sa part, Résidences Dar Saada a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 1,4 milliards de DH en baisse de plus de 4% par rapport à 2018, suite à la livraison de 4096 unités, en recul de -2%. Ce qui laisse supposer un effort de prix de la part du promoteur. Ceci a indiqué un effort commercial consenti pour le déstockage des produits finis. Cet effort a permis une baisse des stocks de -33% à 4626 unités.

D’ailleurs, la marge opérationnelle courante a baissé de 500 points de base  à 22%, ce qui a fait passer le résultat opérationnel courant à 309 millions de DH. Aussi, le résultat net a reculé de -7% à 304 millions de DH.

En plus, le gearing est de 40,5% sachant que le promoteur immobilier a remboursé 531 millions de DH de dettes bancaires et d’emprunt obligataire. De même, la réserve foncière est de 1114 hectares dont 43% sur l’axe Casa-Rabat.

Au niveau des perspectives, le groupe a indiqué avoir constaté depuis le début de la crise, une baisse significative des ventes ainsi qu’une réduction importante de la production. Ainsi, RDS a attiré l’attention du marché sur l’impact significatif de la crise sanitaire sur l’activité du groupe et la promotion immobilière en général.

Dans ce cadre, le Conseil propose de ne pas distribuer de dividendes. Aussi, un business plan sera communiqué dès qu’une meilleure visibilité sera effective.

Kaoutar Khennach

Related posts

*

*

Top