Les députés du PPS s’indignent et dénoncent le bain de sang en Palestine

Il n’y a pas de mots pour dénoncer et condamner la célébration par les Israéliens en grande pompe du transfert de l’ambassade américaine à Al Qods, que le président Trump reconnait comme étant la capitale d’Israël et le bain de sang commis en parallèle par les soldats israéliens, qui ont assassiné au cours de la seule journée de lundi une soixantaine de Palestiniens à la frontière de la bande lors de heurts et de manifestations, selon le député Rachid Hammouni, membre du Groupement parlementaire du PPS à la chambre des représentants.

Intervenant lors de la séance des questions orales du lundi 14 mai, Hammouni a indiqué que les députés du Parti du progrès et du socialisme ne peuvent que dénoncer et condamner vigoureusement les attaques israéliennes et le transfert des bureaux de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Al Qods, se félicitant au passage du message adressé par SM le Roi au président palestinien Mahmoud Abbas dans lequel le Souverain réitère Son rejet de la décision de l’Administration américaine de reconnaitre Al Qods comme capitale d’Israël et d’y transférer son ambassade.

 

Appel à une session du Parlement pour réaffirmer la solidarité

avec le peuple palestinien

Après avoir rappelé que les députés du PPS suivent avec inquiétude la situation en Palestine occupée, il  a appelé la communauté internationale et tous les défenseurs des droits de l’homme à réaffirmer leur soutien à la cause palestinienne et à condamner fermement les crimes commis à l’encontre du peuple palestinien.

«Nous demandons aussi au gouvernement marocain de clarifier sa position vis-à-vis de la normalisation, étant donné que l’importation et la commercialisation de produits israéliens au Maroc augmentent de plus en plus», a-t-il affirmé.

Et le député de souligner que l’on a maintenant besoin d’une position unifiée, semblable à la position de l’ensemble des partis politiques marocains par rapport à la question du Sahara marocain. Nous devons aussi unifier notre discours par rapport à la cause palestinienne, a-t-il martelé.

En déplaçant son ambassade à Al Qods, les Etats unis sont devenus une partie du problème et non pas une partie de la solution, comme ils ont perdu leur rôle de médiateur, a-t-il dit, estimant nécessaire pour la communauté internationale de jouer désormais son rôle et d’agir pour arrêter les agressions israéliennes.

Devant la gravité de la situation, le GPPS appelle le parlement à tenir une session pour réaffirmer sa solidarité avec le peuple palestinien éploré, a-t-il dit.

M’Barek Tafsi

Related posts

*

*

Top