Doukkal s’entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé

Les moyens de renforcer la coopération dans le domaine de la santé entre le Maroc et la Chine ont été au centre d’un entretien, vendredi à Pékin, entre le ministre de la Santé, M. Anas Doukkali et son homologue chinois, M. Ma Xiaowei.

Lors de cette entrevue, tenue en marge du 2eme Forum Sino-arabe de coopération dans le secteur de la santé, les deux parties ont souligné l’excellence des relations d’amitié et de coopération entre le Maroc et la Chine, qui se sont considérablement renforcées après la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en Chine en mai 2016.

Les deux ministres ont également exprimé leur volonté de consolider davantage le partenariat entre les deux pays, de renforcer l’échange d’expériences et d’explorer de nouveaux horizons en matière de coopération dans le domaine de la santé.

À cet égard, M. Doukkali a tenu à rendre hommage aux médecins chinois qui exercent dans les hôpitaux publics au Maroc où ils «accomplissent un travail remarquable» aux côtés de leurs collègues marocains, formulant l’espoir de développer une coopération tripartite impliquant le Maroc, la Chine et d’autres pays arabes et africains, notamment dans le secteur pharmaceutique et la gestion des structures hospitalières.

Le ministre a proposé de mettre en place une coopération dans le domaine de la télémédecine entre hôpitaux chinois et marocains et de lancer cette expérience dans une région pilote, en prenant en considération certaines difficultés, notamment la langue et le décalage horaire, ainsi que la promotion de la coopération en matière de «santé numérique» et de «santé mobile».

M. Doukkali a également souligné l’importance d’établir une coopération entre les deux pays dans le financement De projets innovants dans les infrastructures hospitalières publiques grâce aux partenariats public-privé et de tirer parti de l’expérience chinoise dans ce domaine.

Le ministre a, par ailleurs, appelé à développer une coopération dans le secteur de la médecine traditionnelle, d’autant que le Maroc dispose d’un potentiel important dans le domaine des plantes médicinales, à travers le développement de la recherche scientifique et la mise en place d’un cadre juridique et réglementaire approprié.

Pour sa part, le responsable chinois a exprimé sa volonté de développer la coopération bilatérale dans les domaines de la télémédecine, la «santé numérique», la «santé mobile» et la médecine traditionnelle, ainsi que la formation des cadres, appelant les deux parties à développer des programmes dans ces secteurs.

Il a également salué les conditions de travail optimales fournies par le Royaume aux médecins chinois exerçant dans les hôpitaux marocains.

M. Doukkali a co-présidé avec son homologue chinois la séance inaugurale de cette manifestation, qui connait la participation des ministres arabes de la santé, des représentants de la Ligue Arabe, ainsi que des experts et représentants d’organisations et institutions internationales de la santé.

Au programme de ce Forum, qui se tient sous le signe «L’approfondissement de la coopération sino-arabe dans le secteur de la santé et édification commune de nouvelles voies de la soie», une série de tables rondes et ateliers sur divers thématiques de la santé.

Related posts

*

*

Top