Les Eaux minérales d’Oulmès alerte sur ses résultats

Marquée par le boycott de sa marque Sidi Ali, Les eaux minérales d’Oulmès anticipe une baisse de son résultat au titre du premier semestre 2018, ce qui la pousse à alerter les investisseurs.

La société explique prévoir une baisse de son chiffre d’affaires et de son résultat net au 30 juin 2018. Pour atténuer les impacts de la situation, la société dit avoir mis en place des actions de rationalisation et d’optimisation des charges lui permettant d’une part de maintenir sa stratégie de développement et d’autre part de préserver l’emploi, et ce malgré la pression à la baisse exercée par le ralentissement de ses lignes de production Sidi Ali.

D’ailleurs, dans un communiqué précédent, la société avait précisé que le prix public de Sidi Ali n’a pas augmenté depuis 2010. De plus, la marge réalisée sur Sidi Ali ne serait que de 7%, soit 40 centimes par bouteille d’1,5l, sachant que selon Oulmès l’eau exploitée n’est pas gratuite mais assujettie à des taxes d’exploitation très importantes dont la redevance d’exploitation de la source, la Taxe Intérieure de consommation, l’écotaxe et les frais de marquage fiscal.

Pour rappel, en 2017, Oulmès a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 1,95 milliards de DH, en hausse de 16%. Aussi, le résultat net part du groupe (RNPG) avait augmenté de 11% à 190 millions de DH. Aussi, depuis le 20 avril, le cours en Bourse, a baissé de 17,6%.

Kaoutar Khennach

Related posts

*

*

Top