«El Coro» remporte le grand prix du 3e FIESAD

La troisième édition du Festival international des écoles supérieures d’art dramatique qui a baissé le rideau  mercredi soir au Théâtre National Mohammed V à  Rabat a tenu toutes ses promesses.

Ce sont les Mexicains qui ont remporté le grand prix de cette édition avec leur pièce «El Coro». Les prix de la Recherche et du Meilleur rôle masculin ont été décernés à Philip Lemke pour la pièce allemande «Draußen vor der Tür» (Dehors devant la porte), de la Bayerische Theaterakademie August Everding de Munich.

Quant à l’École nationale supérieure Leon Schiller de cinéma, télévision et théâtre de Łódź (Pologne), elle a raflé trois prix dont le prix du Meilleur rôle féminin attribué à Karolina Bruchnicka, celui de la meilleure scénographie pour Agata Skwarczyska, ainsi que le prix de la meilleure mise en scène accordé à Jakub Kowalski.

Pour ce qui est du prix du public, il a été décerné à la troupe de l’académie théâtrale de Rome, Sofia Amendolea.  En signe de reconnaissance aux pays participants, des trophées ont été remis, entre autres à deux pays africains : la Côte-d’Ivoire et le Bénin, ainsi qu’aux membres du jury.

«Ce festival a pour but de faire de Rabat la capitale de la culture de la jeunesse mondiale, un lieu de rencontre des jeunes des quatre coins du monde. 11 pays venus de différents coins du continent sont venus parler du théâtre et respirer le théâtre», nous a indiqué le directeur du festival, Said Ait Bajja.

«On a fait de tous les lieux emblématiques de Rabat des endroits d’échange et de rencontres. Dans les années à venir, il y aura une possibilité de trouver des bourses d’études pour les jeunes du continent africain qui veulent poursuivre leurs études en Allemagne. A travers le festival, un réseau de recherche de bourses pour les jeunes de l’Afrique a été créé», a-t-il ajouté.

Ahmed Massaia, dramaturge et critique de théâtre, auquel le festival a rendu un hommage lors de l’ouverture de la 3e édition, a estimé que le bilan de cette édition est très positif, notamment en raison du niveau des spectacles. «Non seulement il y’ avait un mélange de genres, mais au niveau esthétique, certains spectacles étaient vraiment de grande qualité. Les moyens dont disposent certains pays comme l’Allemand, le Mexique et autres pays sont très importants par rapport à ce que nous avons. On remarque du sérieux dans le travail, le respect pour son pays. On ne choisit pas n’importe quoi pour le présenter à un autre public», a-t-il déclaré.  Selon le dramaturge, cette réussite est également tributaire de la présence régulière des Jeunes lors des spectacles. «Les trois espaces réservés aux festival étaient pleins tous les jours du festival. Cela met un baume au cœur», a-t-il estimé. De son avis, le festival aura été marqué également par une bonne gestion du temps et une ambiance festive et intéressante. «Je salue ce jury qui a su choisir les personnes idoines pour les différents prix», a-t-il conclu.

Mohamed Nait Youssef

Related posts

*

*

Top