Hammouni: le PPS est entièrement engagé dans la bataille contre le Covid-19

La PPS au Parlement

Tout en exprimant, au nom de son  Groupement parlementaire du progrès et du socialisme (GPPS : PPS) à la Chambre des représentants, la profonde gratitude et les sentiments de considération à Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour toutes les mesures proactives et préventives prises pour endiguer la propagation du Covid-19 et celles à caractère social, économique et financier décidées pour faire face à la conjoncture, le député Rachid Hammouni a réaffirmé l’engagement total du PPS dans cette bataille nationale d’envergure.

Les mesures proactives prises à l’initiative du Souverain ont en effet rassuré les citoyens en semant entre eux quiétude et sécurité psychologique, a-t-il dit. C’est ce qui a d’ailleurs facilité grandement leur adhésion  collective dans toutes les mesures de sécurité prises d’une part et dans la campagne de solidarité, de collecte de dons et d’entraide d’autre part, a-t-il expliqué lors de l’examen en plénière mardi 21 avril du projet de loi N°25.20 édictant des mesures exceptionnelles au profit des employeurs affiliés à la CNSS et leurs salariés déclarés, touchés par les répercussions de la propagation du «Covid-19».

Le projet a été adopté à l’unanimité par la Chambre des représentants en présence du ministre du travail et de l’insertion professionnelle avant son transfert à la Chambre des Conseillers. Il édicte des mesures d’accompagnement des employeurs, dont les affaires et les travailleurs sont affectés par la propagation du Covid-19.

Le texte prévoit des indemnités au profit des salariés et des stagiaires en formation-insertion, déclarés au titre du mois de février 2020 à la CNSS. Il prévoit aussi la suspension du versement des cotisations dues à la CNSS pour la période allant du 1er mars 2020 au 30 Juin 2020.

Après avoir salué les mesures prévues dans le présent texte, le député Hammouni a souligné aussi le bien fondé de toutes les autres mesures à caractère social prévues dont les indemnités accordées aux titulaires de la carte RAMED et aux autres couches actives dans le secteur informel.

Il a toutefois rappelé que l’écrasante majorité des citoyens éligibles à ces indemnisations dans le monde rural à l’instar de la province de Boulemane n’ont encore rien reçu y compris les Ramedistes, alors que l’on est à la veille du mois de Ramadan.

Il a en outre rendu hommage aux autorités locales, aux cadres médicaux, paramédicaux et aux administratifs, civiles et militaires et à l’ensemble des membres des Forces armées royales, de la Gendarmerie royale, des forces auxiliaires, de la Sûreté nationale, de la Protection civile et de l’Administration territoriale et à tous ceux qui veillent sur la continuité des services de base dans le pays pour les efforts déployés pour faire face à la pandémie.

Après avoir exprimé le soutien du GPPS à ce projet de loi, il a dénoncé les méthodes malsaines utilisées par certains employeurs pour bénéficier des indemnités prévues sans tenir compte de l’élan de solidarité et de mobilisation et d’unité nationales qui prévaut actuellement dans le cadre de la bataille que le pays livre contre la pandémie.

Il a par contre appelé au soutien des entreprises qui font preuve d’un comportement citoyen en œuvrant pour le maintien de leurs travailleurs dans leurs postes d’emploi.

M’Barek Tafsi

Related posts

*

*

Top