Immobilier Al Omrane maintient le cap

Le bras armé de l’Etat dans le secteur immobilier, Al Omrane, affiche une bonne santé en dépit de la morosité qui perdure depuis plus de six.

C’est ce qui ressort en tout cas du bilan 2018 présenté par son PDG, Badr Kanouni lors d’une conférence de presse organisée au lendemain de la tenue du conseil de surveillance du groupe. Sur les 370 projets présentés au roi en 2018, 345 ont été achevés et 25 en cours de réalisation. Le management se réjoui d’avoir réussi à maintenir ses performances commerciales. «Surtout dans ce contexte difficile», insiste Badr Kannouni. Dans le détail, le chiffre d’affaires du groupe s’est établi à 5,10 milliards de DH, soit au même niveau que l’année précédente.

L’année dernière, Al Omrane a finalisé les travaux de construction de 26.000 unités parallèlement aux activités de restructuration urbaine qui ont profité à plus de 124.000 familles au niveau des achèvements et 11.500 autres pour les mises en chantier.

Cependant, l’année écoulée a été surtout marqué par la régularisation des dossiers tentaculaires liés aux titres fonciers. Au total, 216.000 titres fonciers ont été préparés, soulageant ainsi certains propriétaires qui attendent depuis plus de 30 ans leur document. Selon le patron du groupe, les 2/3 des titres fonciers sont disponibles, expliquant le retard enregistré auparavant par la complexité de ce chantier dans lequel d’autres partenaires sont impliqués.

Ceci est d’autant plus important que le groupe est l’acteur principal en matière de mise en œuvre des politiques publiques dans le domaine de l’habitat et le développement urbain. Par ailleurs, Badr Kannouni considère que 2018 a également été marquée par la sortie «réussie» de son groupe sur le marché financier avec une levée obligataire de 1 milliard de DH. «Cette émission a suscité l’engouement avec plus de 8 fois sursouscrite, mais aussi par son originalité étant la 1ère émission en social&green au Maroc», a souligné le PDG du groupe.

Pour l’année 2019, le groupe ambitionne de mobiliser un investissement de plus de 5,5 milliards de DH avec 28.000 mises en chantier et 28.000 unités achevées y compris avec le partenariat. Concernant la mise à niveau, 110.000 unités seront mises en chantier et 100.000 autres en achèvement. Badr Kannouni qualifie son plan d’action 2019 d’ambitieux.

L’enveloppe nécessaire pour la réalisation des actions prévues s’élève à 5,6 milliards de DH. Notons qu’un contrat-programme devrait être signé avec l’Etat au cours de cette année. Selon Badr Kannouni, l’objectif est de renforcer la convergence avec les autres partenaires. Concrètement, ce contrat-programme constituera le cadre référentiel d’évaluation des engagements et du rendement de chaque partie.

Related posts

*

*

Top