Injaz Al Maghrib décerne les Prix de la Junior entreprise

Injaz Al-Maghrib récompense l’entreprenariat des jeunes. Mercredi dernier, l’association a décerné les Prix de la Junior entreprise à des lycéens et étudiants à Casablanca. Après cinq mois d’intenses activités entrepreneuriales, 9 juniors entreprises créées par des lycéens et étudiants d’établissements publics ont vu leurs efforts récompensés.

Pour la 11e année consécutive, le programme Injaz Al Maghrib a organisé la compétition de la meilleure junior entreprise. Ce sont 22 jeunes entreprises sur l’ensemble des 198 créées dans les différentes régions du Maroc, qui ont concouru mercredi dernier. A l’issue d’une compétition, qui n’avait rien à envier à celle des entrepreneurs confirmés, étant donné la qualité des projets, le jury de professionnels composé des dirigeants des plus grandes entreprises du Maroc, a décerné les prix. Et c’est la junior entreprise «Sahti Fbali» du Lycée Ibn Yassamine de Casablanca qui a obtenu le Prix de la meilleure Junior Entreprise lycéenne.

L’entreprise a été récompensée pour son application de suivi des maladies chroniques et de la prise des médicaments. Le prix de la meilleure Junior Entreprise étudiante a été décerné au projet «Eco Water» de l’ENSA-Safi pour son projet d’arrosage automatique. Quant au Prix Coup de Cœur du Public, il est revenu à  «Make to become», un projet conçu par les étudiants de la FSJES Ain Chock-Casablanca, pour commercialiser les produits des coopératives. Le prix recherche et développement a été quant à lui décroché par le lycée Abdelmaalek Saadi de Kénitra, pour son concept «Psylife», une application chargée de faire le suivi psychologique des élèves en période d’examen. Le prix du meilleur service a été pour sa part attribué au Lycée Moulay Youssef de Rabat pour son application «Douzandi» pour l’hébergement des touristes chez les particuliers en zone rurale.

L’USMBA-Fès a obtenu quant à lui le Prix de l’innovation de Boeing pour son projet «Red Hope», une plateforme pour le don de sang. Daily Tech de l’université Cadi Ayyad, a pour sa part, obtenu le Prix I-Tech, pour son application pour mobiles d’indexation des produits en grande surface. Quant aux Prix de l’Energie, il a été attribué au Lycée Ibn Abdoune de Khouribga, pour son projet «Pol», un chargeur avec détecteur et alarme en cas d’incendie. Le dernier prix, celui de l’entreprenariat, est revenu à Kids School de l’Université Moulay Ismail de Meknès pour son application éducative pour enfants.

Laila Mamou, présidente de la Fondation Injaz, s’est dite fière des projets présentés au cours de cette compétition. «Ces jeunes ont des idées innovantes et incroyables. Il y’en a même, qui après la compétition, vont aller déposer le produit à l’OMPIC. Ils se disent que lorsqu’ils vont finir leurs études, dans 2 ou 3 ans, ils aimeraient revenir et développer leurs entreprises», a-t-elle confié.

 A noter que les vainqueurs de cette compétition iront représenter le Maroc à la compétition Arabe organisée le 26 novembre au Koweit entre toutes les Junior entreprises lauréates des 14 pays de la MENA.

Danielle Engolo

Top