Japon: le nouvel empereur proclame son intronisation

SAR le Prince Moulay Rachid représente SM le Roi à la cérémonie officielle

Le nouvel empereur du Japon Naruhito a proclamé son intronisation au cours d’une cérémonie solennelle qui s’est déroulée mardi au Palais impérial de Tokyo.

La cérémonie a commencé avec l’entrée en salle, à pas lents, des membres de la famille impériale, tous vêtus de somptueux costumes traditionnels spécialement confectionnés pour la circonstance.

Les rideaux ont été levés ensuite sur les trônes du Souverain Naruhito et de son épouse l’impératrice Masako, le Takamikura et le Michodai, disposés sur des estrades spéciales d’or et de laque.

« A l’adresse du pays et du monde, je proclame mon intronisation », a lancé le nouvel empereur en lisant la déclaration de son accession au trône.

« Je promets ici que je prierai toujours pour le bonheur du peuple japonais et la paix mondiale », a souligné le nouveau souverain, 59 ans, qui est devenu le 126e empereur du Japon le 1er mai dernier, au lendemain de l’abdication de son père Akihito, 85 ans, une première dans cette dynastie depuis plus de deux siècles.

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a ensuite présenté ses félicitations à l’Empereur Naruhito, « symbole de l’Etat et de l’unité du peuple » japonais, s’engageant à œuvrer pour «un avenir radieux pour le Japon». Puis trois banzaï (littéralement « dix mille ans de vie ») ont salué le nouveau couple impérial, qui a quitté ensuite la salle.

Plus de 2.500 invités de 190 pays, parmi lesquels des dignitaires étrangers et des membres des familles royales à travers le monde. SAR le Prince Moulay Rachid a représenté SM le Roi Mohammed VI à cette cérémonie qui s’est déroulée dans la salle des Pins, située au cœur du palais impérial.

SAR le Prince Moulay Rachid a représenté SM le Roi Mohammed VI à la cérémonie d’intronisation du nouvel empereur du Japon, Naruhito, qui s’est déroulée mardi dans le palais impérial à Tokyo.

SAR le Prince Moulay Rachid a pris part à une cérémonie solennelle de trente minutes, durant laquelle le nouveau souverain de 59 ans, vêtu d’un costume traditionnel de cour de l’époque Heian (VIIIe – XIIe siècle) a acté son accession au trône du Chrysanthème.

La cérémonie a commencé avec l’entrée en salle, à pas lents, des membres de la famille impériale, tous vêtus de somptueux costumes traditionnels spécialement confectionnés pour la circonstance.

Après les rideaux ont été levés sur les trônes respectifs du souverain Naruhito et son épouse l’impératrice Masako, le Takamikura et le Michodai, disposés sur des estrades spéciales d’or et de laque. « A l’adresse du pays et du monde, je proclame mon intronisation », a souligné le nouvel empereur en lisant la déclaration de son accession au trône.

Le premier ministre japonais Shinzo Abe a exprimé ses félicitations à l’Empereur Naruhito, «symbole de l’Etat et de l’unité du peuple» japonais, s’engageant à œuvrer pour «un avenir radieux pour le Japon».

Puis trois banzaï (littéralement « dix mille ans de vie ») ont salué le nouveau couple souverain, qui a quitté ensuite la salle.Plus de 2.500 invités de 190 pays, parmi lesquels des dignitaires étrangers et des membres de la royauté, ont assisté à cette cérémonie d’intronisation dans la salle des Pins, située au cœur du palais impérial.

SM le Roi Mohammed VI avait adressé un message de félicitations à l’Empereur Naruhito du Japon, à l’occasion de son accession au trône, dans lequel le Souverain avait exprimé Ses chaleureuses félicitations à l’Empereur Naruhito, lui souhaitant plein succès dans son action pour conduire le peuple japonais vers davantage de progrès et de prospérité. Le Souverain avait exprimé, par la même occasion, Son appréciation des liens étroits d’amitié et d’estime mutuelle unissant les deux familles royales, et des relations solides de coopération et de solidarité agissante entre le Maroc et le Japon, faisant part de Sa détermination à œuvrer, de concert avec l’Empereur Naruhito, pour maintenir et consolider les relations spéciales entre le Maroc et le Japon, au service des intérêts des deux peuples.

*

*

Top