La pêche, un pilier d’économie à renforcer

Longtemps considéré comme l’un des piliers majeurs de l’éventail économique de la région, le secteur de la pêche est en passe de se refaire une vie amusante, tel un poisson dans l’eau. Malgré des hauts et des bas, sanctionnée par une certaine gouvernance pas souvent au beau fixe, la région parvient tout de même à produire environs 35% de la valeur ajoutée nationale et à briguer presque 3,5% du marché mondial.

Grâce à sa flotte hauturière qui avoisine pas moins de 215 bateaux équipés de technologies marines haute de gamme et un arsenal halieutique de plus de 450 unités, cette composante du fameux triptyque de l’économie régionale, Agadir constitue un sérieux point de mire des experts et des opérateurs en la matière. Cette notoriété qui dépasse toutes les frontières s’explique également par la qualité de sa ressource très prisée.

Dans ce sens, on croit bien savoir qu’une sommité danoise pour les industries de la pêche s’apprête, dans quelques jours, à accoster dans les quais de la capitale du Souss dans le but de prendre connaissance de ce potentiel dont regorgent les eaux territoriales de la région.

Cette mission commerciale nordique qui s’étendra sur trois jours est chapeautée par une expertise en consulting en coordination avec la diplomatie et le département du commerce scandinaves. A ce propos, il convient de rappeler la prédominance des pays des vikings dans le domaine halieutique, sous toutes ses formes, à la recherche des marchés et débouchées  pour s’approvisionner et liquider ses inventions sophistiquées de pointe à cet égard.

A ce niveau, il faut bien dire que la mise en place de l’Haliopole cluster d’Agadir est de nature à tenir la dragée haute aux investisseurs étrangers. L’expédition danoise est, en fait, une nouvelle épreuve de cette facture qui se bonifie au fil du temps. D’autre part, on s’attendra, sans doute, au rehaussement serment des opportunités qu’offre la perfection nordique pour le relèvement du secteur des pêches maritimes  dans la région. On se souviendra de la récente manche du salon Halieutis d’Agadir qui a revêtu une vitrine de premier ordre avec à l’honneur ma gratification de la technologie scandinave, en guise de reconnaissance de son excellence. Les performances portuaires que la destination Agadir abrite, en termes de flux commercial et de la pléthore en pêcheries et infrastructures, sont à même de mettre en valeur ces prestances de choix.

En plus, les unités de transformation et de traitement de poisson assurent une bienséance de haute faculté, en matière de traçabilité, requérant une confiance viable. Le parc Haliopole représente, en effet, une plate-forme de mise en valeur des produits de met, Elle se hisse en première réalisation nationale qui, à coup sûr, retiendra l’attention des explorateurs danois, dans une optique d’instaurer de échanges fructueux entre partenaires du domaine aussi bien institutionnels, associatifs que professionnels au niveau des autorités locales, des instances étatiques et des organisations de la profession.

Related posts

*

*

Top