L’artisanat, un secteur agonisant!

La pandémie a également crucifié le secteur de l’artisanat. Un domaine ayant toujours fait la fierté des populations marocaines pour qui le produit artisanal symbolise l’identité de la Nation. Une forte population de la petite et moyenne couche s’y attelle, de père en fils et s’en tient avec cœur et métier.

Aujourd’hui, en tourisme comme en commerce, l’artisan trouve toutes les peines du monde à joindre les deux bouts. Nombre de pratiquant ont fini par mettre les clés sous le paillasson, après avoir tenté vainement de redresser un état moribond.

A l’instar de ses homologues du royaume, la région Souss Massa se plaint de cette situation qui tend à s’estomper, à petits feux. Il est donc question d’un réel coup de pouce pour relancer la machine de ce secteur ancestral, à travers la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie de redressement.

Certes, on se souvient, il y a plus d’une décennie, il y en avait une dans la région qui englobait, à l’époque, des entités de l’actuelle Drâa, avec notamment les provinces de Ouarzazate et Zagora. Mais, cette déclinaison semble, à présent, pratiquement quasi obsolète, car elle ne répond plus aux exigences et attentes des dizaines de milliers d’artisans, acculés à la banqueroute.

La présente crise virale qui persiste à ruiner des volets de l’économie du pays et à affecter la vie sociale des franges les plus démunies vivant du secteur, constitue, sans nul doute, une opportunité pour se pencher sérieusement sur ce domaine, en souffrance. L’élaboration d’un nouveau plan d’expansion s’avère impérative pour sauver cet héritage séculaire, par l’intermédiaire de larges concertations entre les professionnels du secteur, toutes disciplines confondues et les divers responsables, associés partenaires, en particulier les décideurs du département central, en parfaite synergie.

Il s’agirait de la signature de nouvelle convention tripartite pour la promotion des produits artisanaux de la région Souss Massa, la mise en place d’un pôle de production structuré et organisé, en favorisant les spécificités régionales, l’essor des aptitudes régionales en matière d’élans logistiques et la restructuration des canaux de distribution destinée au marché national et mondial.

Tout en préservant l’essence culturelle de la région sur le plan marocain et universel, l’authenticité du produit national, sous toutes ses formes et matières, est sans contexte, mise en avant. D’autant plus que l’artisanat demeure l’un des fondements de cette singularité identitaire qui fait à la fois l’exemplarité marocaine et représente, la source de vie des citoyens, sur l’ensemble du territoire national.

Pour ce faire, il importe de prioriser l’innovation dans l’originalité afin de satisfaire constamment les goûts, canaliser l’approvisionnement à l’aide de techniques adéquates, structurer comme il se devrait , les réseaux de commercialisation, rehausser les systèmes de formation et améliorer les ressources des artisans pour leur permettre d’acquérir la matière première et les outils de production moderne…

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top