Le FEC fait appel au marché obligataire

L’Autorité marocaine des marchés des capitaux (AMMC) a visé le prospectus relatif à l’émission d’un emprunt obligataire ordinaire par le Fonds d’équipement communal (FEC).

En effet, le FEC veut lever un montant maximal est de 2 milliards de DH sur une maturité de 15 ans avec amortissement linéaire du capital. Trois tranches sont prévues avec un taux révisable ou fixe. La période de souscription est prévue du 8 au 10 juillet, inclus.

L’évolution favorable de l’activité de crédit du FEC, ces dernières années, s’est naturellement traduite par une augmentation du niveau des décaissements et des besoins de financement, lesquels ont nécessité une mobilisation croissante de ressources. Cette croissance sera maintenue au cours des prochaines années au vu des grands chantiers de développement des Collectivités Territoriales, principalement les Régions, lancés à l’échelle nationale.

Dans cette optique, le recours par le FEC au marché obligataire vise principalement : le financement de son activité; la diversification des sources de financement à long terme et la poursuite de l’optimisation des coûts de financement ; la consolidation de son image vis-à-vis des principaux partenaires et le renforcement de son positionnement en tant qu’émetteur régulier sur le marché obligataire.

Au niveau financier, à  fin 2018, le RBE a atteint 437 millions de DH, en hausse de 2,3% alors que le résultat net a progressé de 5,1% à 270 millions de DH. Aussi, le total des créances, a atteint à fin 2018, un encours net de 20,3 milliards de DH, en croissance de 8,4%. Notons au passage que comme le FEC ne dispose pas d’agences de représentation à travers le territoire, le coefficient d’exploitation a marqué une amélioration constante au cours des 3 derniers exercices passant de 12,47% en 2016 à 11,89% en 2018.

Au chapitre du risque, à fin 2018, le taux de créances en souffrance demeure maitrisé, atteignant 0,17% en 2018 pour un taux de provisionnement de 29,2%. Aussi, à fin 2018, le coût du risque du FEC s’est établi à 6,1 millions de DH, soit 1,4% du RBE, seulement.

En perspectives, 2019, le FEC s’attend à un bénéfice net de 298 millions de DH, en hausse de 10,4% par rapport à 2018.

Kaoutar Khennach

Related posts

*

*

Top