Le Sahara marocain «véritable trait d’union entre le Maroc et le reste de l’Afrique»

«Nos Provinces du sud constituent un véritable trait d’union entre le Maroc et le reste de l’Afrique sur les plans géographique, humain et économique», a affirmé SM le Roi Mohammed VI dans son discours adressé à la nation, le 6 novembre 2019, à l’occasion du 44e anniversaire de la Marche verte, soulignant par ailleurs que «le Sahara constitue le portail du Maroc sur l’Afrique subsaharienne».

Cette vision politique a été bien perçue par l’Afrique qui, depuis lors, s’est fait écho de cette approche royale. C’est dans ce sillage que les îles Comores ont passé à l’acte durant le même mois en procédant à l’ouverture d’un Consulat général dans la ville de Laâyoune. Cette première initiative, qualifiée par plusieurs observateurs d’acte politique audacieux, a été concrétisée lors d’une cérémonie officielle présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homologue comorien, Souef Mohamed El Amine.

Un mois plus tard, la république de Gambie a annoncé l’ouverture à Daklha d’une représentation diplomatique. La décision a été mise en application sur le terrain dans l’aube de cette année 2020 lors d’une cérémonie présidée par le ministre gambien des affaires étrangères Mamadou Tangara,  accompagné de son homologue marocain, Nasser Bourita. Après ces deux pays africains, la république de Gabon vient d’annoncer l’ouverture d’un consulat général dans la ville de Laâyoune.

L’inauguration de ce consulat s’effectuera ce vendredi, selon des informations concordantes, en présence du chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, et de hauts responsables gabonais. Ces trois initiatives politiques et diplomatiques se sont intervenues après l’ouverture par la Côte d’Ivoire d’un consulat honoraire dans la ville de Laâyoune.

Les mêmes informations font savoir également qu’un quatrième pays africain va prendre une initiative similaire prochainement. Il s’agirait de la république centrafricaine. Il faut dire que ces installations consulaires confirment que la marocanité du Sahara est irréversible, a déclaré le chef de la diplomatie marocaine, soulignant qu’à l’instar des consulats installés à Marrakech, Casablanca ou Tanger, «il est normal que ces représentations diplomatiques soient présentes dans les provinces du Sud dans le cadre de la souveraineté du Maroc».

Et d’ajouter que cette décision vient conforter également la dynamique positive que connaît la cause nationale sur la scène internationale à travers le soutien constant qu’expriment plusieurs pays à la marocanité du Sahara.

En fait, c’est le fruit de la vision royale qui avait balisé la voie à ces développements que connaissent la cause nationale et l’africanité du Maroc. «Depuis notre accession au Trône, nous avons inscrit notre continent au cœur de notre politique extérieure (…).

Cette orientation a porté ses fruits puisque le Maroc occupe une place de choix en Afrique, dans les domaines économique, politique, culturel et religieux», avait souligné SM le Roi Mohammed VI, en marquant sa détermination à «ériger le Maroc en acteur clé de la construction de l’Afrique de demain».

B.Amenzou

Related posts

*

*

Top