Le WAC en finale avec l’esprit de revanche contre l’Espérance

La WAC l’a fait. Il s’est qualifié en finale de la Ligue des Champions d’Afrique pour la 4e fois dans son histoire. Après un parcours plus ou moins difficile, lors de cette édition, le WAC a arraché une qualification difficile mais méritée, au détriment de la coriace équipe sud-africaine de Mamelodi Sandows (match nul à Pretoria 0-0 après la victoire de 2-1 en aller à Rabat).

Le WAC retrouve en finale l’Espérance de Tunis qui fait de même au détriment du TP Mazembe de la RD Congo en arrachant un nul blanc à Lubumbashi après la petite victoire en «aller» à Tunisi (1-0.

C’est ainsi que les clubs du Nord continuent leur domination au détriment de ceux de l’Afrique Noire pour remporter de nouveau le premier titre continental. Le Maghreb va conserver la Champion’s League pour la 3e fois d’affilée. L’Espérance de Tunis, détentrice du titre en 2018 au détriment d’Al Ahly du Caire, et le WAC vainqueur en 2017 contre le même club égyptien, vont se rencontrer une nouvelle fois en finale de l’édition 2019.

Le WAC qui vient d’assurer sa présence en finale pour la 4e fois dans son histoire, pense à un 3e sacre après ceux remportés respectivement contre Al Ahly d’Egypte en 2017 et 1992 au détriment d’Al Hilal du Soudan.

En 2019, le WAC aura une autre mission spéciale à réussir avec un double objectif, remporter le titre et prendre la revanche sur l’adversaire espérantiste qui lui avait subtilisé le même sacre en 2011.

Cela même si la mission de l’équipe des Rouges ne semble pas facile à négocier face à cette formation tunisienne qui lui avait également subtilisé la Coupe arabe des clubs champions en s’imposant en finale de l’édition 2009 sous la houlette de l’entraineur Fawzi Benzarti qui va, aujourd’hui,  batailler dur contre son ancien club.

La finale africaine sous un accent maghrébin promet donc beaucoup pour les deux protagonistes. Car le WAC ne plus faire aucune concession face à l’Espérance qui ne semble pas prête à s’incliner face à un autre club marocain en 2 mois après la défaite devant le Raja Casablanca qui lui a chipé la vedette en remportant la Supercoupe d’Afrique (2-1), fin mars dernier à Doha.

Que le meilleur gagne et que l’esprit sportif l’emporte en fin compte…

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top