Liga: retour au bercail pour Lionel Messi

Retrouvailles tendues. Lionel Messi a réintégré lundi le groupe du FC Barcelone après sa tentative infructueuse de quitter le club pendant l’été.

Peu après 16H00 locales (14H00 GMT), Messi est arrivé en voiture à la Ciutat Esportiva, le centre d’entraînement du Barça, en banlieue de Barcelone.

Pour sa première séance sous les ordres de Ronald Koeman, son nouveau coach, c’est en solitaire que Messi s’est entraîné, «comme le veut le protocole de la Liga», a indiqué photo à l’appui Barcelone dans un communiqué, puisque l’Argentin n’a pas encore fourni de test négatif au coronavirus.

Sobrement, l’histoire reprend donc entre Messi et son club de toujours, où il a finalement décidé de rester, comme il l’a révélé vendredi dans un entretien à Goal.

Le sextuple Ballon d’Or, 33 ans, avait engagé cet été un explosif bras de fer avec le président blaugrana Josep Maria Bartomeu, en tentant de partir du club où il est arrivé à 13 ans et a fait toute sa carrière professionnelle.

Mais il a finalement cédé. Il a refusé de saisir la justice pour contester l’exorbitante clause libératoire qui lui était réclamée (700 M EUR), égratignant au passage le président Bartomeu, qu’il accuse d’avoir trahi une promesse de le laisser partir s’il le souhaitait.

Sa décision de rester risque néanmoins de se retourner contre le Barça, auquel il n’est plus lié que pour une saison. Dès janvier, Messi sera autorisé à entrer en négociations avec d’autres clubs, et à partir du 30 juin 2021, il sera libre de tout contrat.

Désormais, la superstar va devoir réintégrer un groupe où il n’est plus en terrain conquis. En particulier aux yeux de l’entraîneur Ronald Koeman, avec qui, selon la presse espagnole, le courant n’est pas bien passé.

L’Argentin avait communiqué son désir de partir au lendemain d’une discussion avec Koeman, houleuse selon la presse. Messi aurait notamment reproché au successeur de Quique Setién de vouloir écarter son comparse en attaque et ami proche, l’Uruguayen Luis Suarez, à l’instar d’autres cadres comme Arturo Vidal, Ivan Rakitic ou Samuel Umtiti.

Koeman, il avait prévenu lors de sa première conférence de presse, alors que le différend avec Messi n’était qu’une rumeur, qu’il «voulait seulement des joueurs qui souhaitent être ici et tout donner».

Si la «Pulga» parvient à arrondir les angles avec le Néerlandais, et sous réserve d’un test négatif au coronavirus, il pourra retrouver les terrains dès samedi, lors d’un amical de pré-saison contre le Gimnastic Tarragone (D3). Ou à défaut, quatre jours plus tard face à Gérone (D2).

Related posts

*

*

Top