Maguy Kakon livre les recettes savoureuses de l’art culinaire juif

C’est plus qu’un simple livre de recettes que Maguy Kakon vient de publier. «L’Oriental marocain, des siècles d’art culinaire juif», nouveau livre de Maguy Kakon, est un recueil des expériences de vie, d’un savoir vivre et d’une culture millénaire bel et bien enracinée dans la mémoire et l’histoire collectives des Marocains.

 Au-delà de simples recettes, Maguy Kakon présente des siècles de l’art culinaire juif dans la région de l’oriental. Le livre a été présenté le 9 novembre dernier à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc. «C’est un livre qui raconte la vie et non un livre d’histoire», avait souligné le directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement de l’Oriental, Mohamed Mbarki, lors de la présentation de l’ouvrage. «L’écriture est un acte de résistance contre l’oubli. Maguy Kakon est consciente de cet enjeu», avait-il souligné.

«Il faut que ce patrimoine soit transmis à tous les jeunes parce que la culture juive au Maroc a souffert de méconnaissance, et certains historiens ont oublié de la transcrire», avait indiqué l’auteur dans son intervention. Derrière chaque livre, il y’a une histoire. «J’ai publié ce livre simplement pour recueillir ces recettes et ces traditions qui allaient se perdre».

Publié par l’Agence de l’Oriental et les Editions La Croisée des Chemins, l’ouvrage «L’oriental marocain, des siècles d’art culinaire juif», de 250 pages, est un vibrant hommage à celles qui ont marqué cette culture culinaire juive dans la région de l’oriental.

«J’ai eu la chance de rencontrer une femme extraordinaire, Berk Benyounès, une dame de 84 ans qui est venue vivre à Casablanca. Elle était venue de Berkane. Elle avait moins de 20 ans. C’était une grande dame, sa boutique était juste à côté de l’église. Au fil des années, elle livrait ses secrets, et quand elle est décédée, sa fille m’a offert son cahier de recettes. C’est dans ce cahier que j’ai puisé toutes ces recettes», a-t-elle fait savoir.

En lisant et feuilletant cet ouvrage, le lecteur y dégustera des plats et des recettes savoureuses illustrées par des photos culinaires, entre autres : les grillades, les salades (Tchoukchouka, M’hammer, Ma’qouda), les soupes, le couscous, les pains, les Dafinas, les apéritifs.

«Je me suis aventurée au cœur des mets, des ingrédients, des épices, des herbes, recherchant patiemment dans les fragments dispersés de la mémoire collective ce riche héritage berbéro-andalou», a-t-elle affirmé dans le livre.

Mohamed Nait Youssef

One Comment;

Top