Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise

Prix Méditerranée 2020

M.N.Y

«Nous n’assisterons pas à la cérémonie de remise des Prix Méditerranée 2020», c’est avec ces mots que les écrivains à savoir Mahi Binebine (Rue du Pardon, Stock. Prix Méditerranée 2020), Giosuè Calaciura (Borgo Vecchio, Notabilia. Prix Méditerranée étranger 2020), Souad Labbize (Je franchis les barbelés, Bruno Doucey. Prix Méditerranée poésie 2020) ont annoncé leur déclination de l’invitation des organisateurs  à assister à la cérémonie de remise des prix.

«Le Prix Méditerranée nous a honorés lors de son palmarès 2020. Une telle distinction nous a personnellement réjouis venant d’une institution fondée par les défenseurs d’une certaine idée de l’espace méditerranéen, notre mare nostrum, et «des diversités fondatrices de son identité».

Or, dans la situation politique actuelle à Perpignan, les turbulences que traverse le Centre méditerranéen de littérature (CML), organisateur de ce prix parrainé par la ville, nous amènent à décliner l’invitation à assister à la cérémonie de remise des prix prévue le 3 octobre prochain. », peut-on lire dans un communiqué publié  par Mahi Binebine sur sa page facebook. Quelles sont alors les vraies raisons de ce retrait?

Les trois plumes ont souligné que cette discision est due au refus de « l’instrumentalisation de la culture à des fins idéologiques ou politiques».

«Cette décision est motivée par notre souhait d’éviter tout amalgame et toute récupération ou instrumentalisation de la culture à des fins idéologiques ou politiques. En ces moments d’incertitude, et plus que jamais, l’hospitalité, le vivre ensemble et la bienveillance n’ont pas de prix. Ou plutôt si, celui de l’engagement et de la solidarité», précise la même source.

Et d’ajouter : « par notre refus, nous souhaitons éveiller les consciences face aux idéologies du rejet et du repli sur soi. En cela, nous restons fidèles à l’éthique, aux principes et aux valeurs qui nous habitent et qui, nous l’espérons, traversent nos œuvres respectives».

Related posts

*

*

Top