Le Maroc lancera un lourd chantier législatif et réglementaire

Lors du lancement de la semaine nationale de la qualité, le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy a déclaré: «Le Maroc a enregistré de réels progrès en matière de la qualité, notamment dans les secteurs industriels».

En témoignent les chiffres avancés par M.H. Elalamy : ce sont 124 organismes d’accréditation qui ont été accrédités et 1524 certifications de qualité qui ont été octroyées. Ce qui place le Maroc au premier rang en termes de normes de qualité au niveau du Maghreb. Toutefois, le ministre aspire à une reconnaissance internationale des normes marocaines de qualité.

«L’objectif aujourd’hui est de faire évoluer les normes marocaines afin qu’elles puissent être reconnues au niveau international», a souligné M.H. Elalamy. Ainsi, il a tenu à rappeler aux opérateurs l’importance des normes de qualités dans le positionnement international du Maroc.

Le ministre lancera un lourd chantier législatif et réglementaire concernant les appels d’offre publics, mais également la réforme du système national d’accréditation. L’implication du privé dans le mécanisme de métrologie est également prévue.

Placée sous le thème «Quelle infrastructure qualité pour accompagner le Plan d’accélération industrielle?», la 20e édition de la Semaine nationale de la qualité vise la sensibilisation des différents acteurs économiques et sociaux aux aspects de la qualité dans l’objectif d’en faire une composante indissociable de la stratégie de développement des entreprises.L’actuelle édition met en exergue le rôle de la qualité à travers ses composantes, à savoir la normalisation, la certification, l’accréditation, la métrologie et la surveillance du marché dans le déploiement des écosystèmes industriels.

Initiée par le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, en collaboration avec l’UMAQ, cette édition comporte des séminaires et des panels sur plusieurs thématiques, notamment «Des opportunités et des défis en matière de qualité pour accompagner le Plan d’accélération industrielle», «L’approche qualité dans nos entreprises» et «Quelle perception ont les donneurs d’ordres sur la qualité des fournisseurs et quelles sont leurs attentes et exigences?».

Kaoutar Khennach

Related posts

*

*

Top