Le prêt de titres a atteint 152 Mrds DH au 2e trimestre

L’Autorité marocaine des marchés des capitaux (AMMC) a publié l’évolution de l’activité de prêt de titres au deuxième trimestre 2017. Ainsi, le volume des opérations de prêt de titres a atteint 152 milliards de DH en augmentation de 104% par rapport au premier trimestre 2017.

Les opérations de prêt de titres portent principalement sur les bons du Trésor qui représentent à eux seuls 80% des titres prêtés pendant le 2ème trimestre 2017. Les certificats de dépôt et les obligations ont également fait l’objet d’opérations de prêt avec des parts respectives de 9% et 8%. Le prêt sur actions demeure faible et n’a atteint que près de 1,2% du volume total.

La durée moyenne des prêts a varié entre 2 et 9 semaines en fonction du type d’instrument financier. De même, les taux de rémunération appliqués varient entre 0,05% et 3% en fonction de la nature de l’instrument financier et de la durée.

Au niveau des acteurs, les prêteurs sont constitués par les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) avec 82% du volume suivis par les banques avec 17%. Les emprunteurs sont principalement les banques à hauteur de 71% et les autres auxiliaires financiers à hauteur de 15%. Ainsi, l’activité de prêt semble avoir surtout servi à la constitution de collatéral pour les banques dans leurs opérations de refinancement à court terme.

Notons enfin que l’AMMC a rappelé que l’activité de prêt de titres est régie par la loi n°45-12 qui définit le prêt de titres comme un contrat qui permet à une personne (prêteur) de remettre des titres en pleine propriété à une autre personne (emprunteur) qui s’engage irrévocablement à les lui restituer et à lui verser une rémunération convenue entre les deux parties. Aussi, un titre prêté ne peut faire l’objet d’un nouveau prêt par l’emprunteur pendant la durée du prêt.

Farid Mezouar

(Directeur exécutif de flm.ma)

Related posts

*

*

Top