Prévention et contrôle des maladies non transmissibles

Lancement de la stratégie nationale multisectorielle 2019-2029

La stratégie nationale multisectorielle de prévention et de contrôle des maladies non transmissibles pour la période 2019-2029 a été lancée, vendredi à Rabat, dans le cadre du Plan santé 2025, visant à réduire la morbidité, la mortalité et les incapacités liées aux maladies non transmissibles (MNT) et leurs facteurs de risques.

La stratégie nationale multisectorielle de prévention et de contrôle des maladies non transmissibles a pour objectif de réduire la charge de morbidité, les incapacités et les décès prématurés liés à ces maladies. Elle s’appuie sur les valeurs de l’équité, de la solidarité, de la responsabilisation et de la qualité.

Selon un exposé présenté à cette occasion, la stratégie a pour ambition, notamment, de réduire d’ici 2029, la consommation de tabac chez la population âgée de 15 ans et plus d’environ 20%, la sédentarité d’environ 10%, la consommation de sel chez la population d’environ 10%, l’usage nocif d’alcool de 10% et la prévalence du diabète de 15%.

S’exprimant à l’occasion de la cérémonie de lancement de cette stratégie, le ministre de la Santé, Anass Doukkali a indiqué que ces maladies constituent actuellement une charge de morbidité et de mortalité importante, avec notamment 80% de la mortalité au Maroc, due essentiellement à ces maladies.

Il a, également, souligné que la mise en place de cette stratégie nationale s’inscrit dans le cadre du Plan santé 2025 pour la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles et intervient pour unifier les efforts déployés par les programmes de santé relatifs à la prévention et à la lutte contre ces maladies et l’amélioration de la prise en charge des personnes atteintes des MNT.

Cette stratégie se base sur quatre objectifs essentiels, à savoir la prévention et la promotion d’un mode de vie sain, l’amélioration de la prise en charge, l’amélioration de la gouvernance de MNT et la mise en place d’un système de veille, d’observation et d’évaluation de ces maladies et de leurs facteurs de risques, a-t-il expliqué.

Cette rencontre a également été marquée par la présentation des résultats de l’enquête nationale sur la prévalence des maladies non transmissibles et de leurs facteurs de risque, qui a été l’un des outils à la base de l’élaboration de la stratégie nationale multisectorielle de prévention et de contrôle des MNT.

Cette enquête, réalisée par le ministère de la Santé, avec l’appui de l’OMS, a été effectuée auprès de la population âgée de 18 ans et plus et a concerné 6.100 ménages.  Dans ce sens, le directeur de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies non transmissibles, Mohammed Youbi a indiqué, dans une déclaration à la presse, que le Maroc fait partie des premiers pays à avoir lancé cette enquête nationale. « C’est la première enquête complète et globale sur toutes les maladies non transmissibles et leurs facteurs de risque », a-t-il noté, ajoutant que « l’OMS, qui a accepté de mener cette étude volontairement, sera ainsi dans la possibilité de procéder à une comparabilité entre pays par rapport à ces maladies ».

Related posts

*

*

Top