Protéger ceux qui nous protègent

Mesures de sécurité

L’état d’urgence sanitaire a été proclamé au Maroc le vendredi 20 mars. Depuis, le confinement obligatoire est en vigueur dans tout le pays. À l’heure où cette crise sanitaire mondiale prend de l’ampleur, au Maroc, les forces de l’ordre veillent à ce que les consignes de sécurité soient respectées à la lettre. Mais qu’en est-il de la santé de ces corps qui nous protègent ? Exposées à longueur de journée, les éléments des forces de l’ordre risquent la contamination à tout va. Reportage.

Depuis le vendredi 20 mars à 18H, date d’application de l’état d’urgence sanitaire, les éléments de la force publique du pays sont en première ligne.

Déployés dans les quatre coins du royaume, ils œuvrent de jour comme de nuit à faire respecter les mesures de sécurité en vigueur.

Les agents de police et d’autorité ainsi que l’armée sont en première ligne depuis l’arrivée du Covid-19 au Maroc. Ils sont exposés de plein fouet au virus. Les mesures de sécurité et de protection adoptées par les pouvoirs publics sont-elles suffisantes pour préserver leur santé ?

Sur les barrages, les agents de police s’assurent qu’il y ait «le mètre de sécurité» entre collègues et citoyens interpellés. C’est, surtout, lors d’un contrôle qu’il faudra qu’ils s’assurent aussi d’être à bonne distance. Mieux encore, désormais plus besoin de baisser la vitre, il suffit de montrer l’autorisation depuis le pare-brise et voilà que le tour est joué.

Exposées à longueur de journée, et vêtu du même uniforme que d’habitude, en plus d’un masque pour certains, nos forces de l’ordre veillent à la sécurité du citoyen au détriment de leur propre intégrité physique. Ils doivent bénéficier, à leur tour et avant tout, d’une protection absolue.

À la tombée du jour, les agents d’autorités accompagnés des forces auxiliaires et des moqadems, font la tournée de leurs arrondissements respectifs. C’est vêtu d’un treillis militaire et d’un masque que le caïd investit les ruelles des souks et des médinas en veillant pédagogiquement à exhorter le citoyen au respect des consignes de sécurité sanitaire, avec tous les risques possibles et imaginables. Pour lui et ses subalternes.. Tout le monde s’accorde à dire que nous sommes en guerre contre le nouveau coronavirus, cette pandémie qui sévit dans tout le globe et ayant déjà fait plus de 20.000 morts.

Au vu de l’exposition de nos forces de l’ordre, il serait peut-être souhaitable et salutaire de les équiper de masques plus performants, de gants et pourquoi pas de combinaison, ainsi, bien que toujours exposés, ils seront mieux protégés. Aussi, peut-être que le citoyen face à toutes ces précautions, redoublera d’attention.

Ainsi, nos protecteurs seront mieux protégés face à cette pandémie, et le citoyen encore plus conscient du danger mortel lié au Covid-19.

Karim Ben Amar

*

*

Top