Tirage au sort plus ou moins difficile pour le Wydad et le Raja

Le tirage au sort de la Ligue des champions d’Afrique de football (saison 2019-2020), efféctué mercredi au Caire, siège de la CAF, a été plus moins difficile pour les deux représentants marocains, les clubs casablancais du Wydad et du Raja.

Versés dans les groupes C et D dans la phase de poules qualificative pour les quarts de finale, le Wydad et le Raja vont croiser des adversaires pas faciles à maîtriser avec un degré moindre pour le WAC. Ce dernier évoluera dans le groupe C aux côtés de l’USM Alger (Algérie), Mamelodi Sundowns d’Afrique du Sud et Petro Atletico d’Angola).  Le Raja, lui, devra en découdre dans le groupe D avec une autre formation d’Algérie, JS Kabylie, AS Vita Club de la RD Congo et l’Espérance de Tunis tenante du titre des deux dernières éditions de ce trophée.

Ce sont là deux groupes différents pour les clubs casablancais appelés à aller jusqu’au bout.

Le WAC qui est en phase de poules pour la 5e fois d’affilée, souhaite aller en finale pour la 3e fois successive après celle de 2017 remportée au détriment d’Al Ahly d’Egypte et l’autre de 2018 perdue d’une manière bizarre face à l’Espérance Tunis.

Le Raja, lui, souhaite renouer avec son passé glorieux après son éclipse ayant duré pas moins de 5 saisons tout en se qualifiant pour la phase de poules qui lui faisait défaut depuis 2007.

Pour les autres équipes en lice de cette phase de poules, le TP Mazembe (RD Congo) a été placé dans le groupe A en compagnie de Primeiro Agusto (Angola), Zesco United (Zambie) et le vainqueur du match devant opposer le 24 courant au Caire, le Zamalek (Egypte) aux Sénégalais de Génération Foot. Le groupe B est composé, lui, d’Al Ahly (Egypte), Etoile du Sahel (Tunisie), El Hilal (Soudan) et FC Platinum (Zimbabwe).

Voilà pour la constitution des 4 groupes qui vont nous donner 8 clubs qualifiés (2 de chaque poule) devant s’opposer aux quarts de finale, à élimination directe en matches « aller et retour », tout comme les rencontres du dernier carré en attendant la finale qui se disputera en un seul match. C’est pour la première fois donc que la finale de cette compétition se disputera en une seule manche et sur terrain neutre à déterminer ultérieurement. Cela suite à une décision tardive de la Confédération africaine de football qui a enfin jugé utile de faire jouer la finale en un seul match après les irrégularités et les dérapages de l’arbitrage ayant émaillé le finale de la saison écoulée remportée (sur terrain et sur papier) par l’Esperance Tunis au détriment du WAC (Finale de Tunis à Radés interrompue au bout d’heure de jeu au moment où l’EST menait au score par 1-0 après le but égalisateur non validé pour le WAC qui a été accroché à domicile par 1-1 lors de la finale aller à Rabat).

La finale de l’actuelle saison se jouera en seul match et sur terrain neutre. Mais ni le lieu ni la date ne sont pas encore connus en attendant que  le choix du stade qui va abriter la finale fera l’objet d’un appel à candidature des fédérations nationales de football auprès de la CAF qui souhaite suivre la formule de l’Union européenne (UEFA) programmant sa Ligue des Champions en une seule finale depuis fort longtemps. Seulement l’instance européenne faisait et fait toujours son travail d’une manière professionnelle afin de désigner le pays organisateur non seulement pour la finale de la Champion’s League mais aussi pour les autres finales de l’Europa League et de la Supercoupe d’Europe. Cela deux ans avant les rendez-vous escomptés suite à des demandes de candidatures des fédérations nationales du Vieux Continent.

On donne comme exemple, les dates et villes abritant les finales de la saison 2020 qui ont été connues en 2018, rappelle-t-on. La Ligue des champions le 30 mai prochain à Istanbul en Turquie et 3 jours auparavant la finale de l’Europa League (27 mai en Pologne-Gdańsk,) alors que la Supercoupe d’Europe est programmée le 12 août au Portugal (Porto).

Qu’en pensent les décideurs de la CAF…?

Rochdi Ben M’hammed

Related posts

*

*

Top