La victoire et rien que la victoire avant la confirmation en Côte d’Ivoire

L’équipe du Maroc affronte son homologue du Gabon, ce samedi 7 octobre, au Complexe sportif Mohammed V à Casablanca (20h00), dans un match décisif pour le compte de la 5e et avant dernière journée de la phase de poules menant à la Coupe du Monde 2018.

Le Onze national part favori pour réussir ce match décisif face au Gabon avant de confirmer dans le fief de la Côte d’Ivoire lors de la dernière journée des éliminatoires africaines menant au Mondial russe. L’effectif du sélectionneur national est là au grand complet à l’exception de 3 éléments qui sont blessés Marouane Da Costa, Hamza Mendyl et Jaouad Lyamiq.

Le reste de l’effectif national est disponible autour du capitaine d’équipe, Mehdi Benatia, le meneur jeu Hakim Ziyech… et les autres qui sont appelés à faire l’essentiel dont M’Barek Boussoufa et Karim El Al Ahmad appelés à réussir l’essentiel tout en faisant preuve plus de vigilance et ne pas prendre d’avertissements ce qui pourrait les priver de jouer le match de la dernière chance en Côte d’Ivoire.

Les Lions de l’Atlas ont donc leur destin entre les mains. S’ils veulent retrouver le Mondial qui leur faisait défaut depuis une vingtaine d’années quand ils avaient mis les pieds sur la terre de France pour la dernière fois en Coupe du Monde 1988), nos Lions doivent battre les deux matches décisifs restant encore à jouer, aujourd’hui à domicile face au Gabon et prochainement ailleurs sur le sol des Eléphants ivoiriens quelque soit le résultats de ces derniers dans leur match disputé hier devant le Mali déjà éliminé. Il faut donc l’emporter coûte que coûte, aujourd’hui à Casablanca, face aux Gabonais avant d’aller sortir le grand jeu dans une dernière bataille qui s’annoncerait sans merci à Abidjan le 6 novembre prochain.

Pour ce, les Lions de l’Atlas sont appelés à battre les Panthères gabonais même si ces derniers sont là avec la même détermination de qualification puisqu’ils y sont toujours  en course surtout après leur victoire sur les Ivoiriens dans leur fief (1-2), passant ainsi l’éponge sur la défaite concédée à domicile (3-0).

Après quatre journées de compétition dans cette dernière phase de groupes menant au Mondial russe, le Gabon s’est maintenu en 3e place avec 5 points totalisés de deux nuls, une défaite et une victoire qui reste précieuse au détriment de la Côte d’Ivoire qui mène la barque avec 7 points (deux  victoires, un nul et une défaite). Le Maroc, lui reste toujours en 2e place avec 6 points mais sans défaite (trois nuls et une victoire de 6-0 face au Mali bon dernier avec seulement 2 points).

La cours est donc à trois et le Maroc grade toutes ses chances pour sortir vainqueur, prendre le leadership et aller en Russie. A commencer  par ce duel décisif face au Gabon où les Lions de Renard disposent de tous les atouts pour honorer leur mission. Nos joueurs qui sont déterminés à arracher les 3 points de la victoire sont épaulés par un public qui prendra en assaut les gradins du complexe Mohammed. Dans ce match à guichets fermés puisque les billets ne sont plus disponibles, les Lions de l’Atlas seront appuyés par des supporters venu par dizaines de milliers des quatre coins du Maroc et qui sont en effervescence pour jouer pleinement leur rôle de 12e joueur.

Sur les gradins, l’ambiance s’annonce ainsi spéciale, voire magistral au grand bonheur des Lions de l’Atlas en compagnie de leurs fervents supporters qui vont organiser un énorme tifo pour allumer le stade à l’entame du match. Chose qui pourra bien pousser nos Lions à la victoire face au Gabon en attendant la confirmation dans le fief des Eléphants et aller au Mondial de Russie.

Alors bonne chance les Lions.

Rachid Lebchir

 

Achraf Hakimi, un autre atout pour les Lions

L’équipe nationale a gagné un autre jeune joueur marocain évoluant en Europe : Achraf Hakimi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a déjà confirmé sa place de titulaire en jouant les deux précédents matches de l’équipe du Maroc ; le premier gagné face au Mali (6-0) où il a marqué un des six buts de la victoire à Rabat, avant de contribuer au match nul de (0-0) à Bamako lors des 3e et 4e journées des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018.
Notre jeune talent international marocain sociétaire du Real Madrid et qui a joué, dimanche dernier au Santiago Bernabéu, son premier match en tant que titulaire face à l’Espanyol de Barcelone que les Merengues ont remporté par (2-0) pour le compte la 7e journée de la Liga, venait de souffler sa 18e bougie. Il est devenu donc le premier joueur marocain titulaire d’une grande équipe comme le Real Madrid qui lui a fait confiance. L’entraineur Zineddine Zidane qui a bien loué ses qualités techniques compte désormais sur lui dans son poste de latéral droit où il joue désormais à l’aise. Hakimi qui a été aligné pour combler l’absence de Dani Carvajal, fait déjà parler de lui à son âge de 18 ans. Hakimi a la distinction de jouer un double rôle en courant de longues distances avec deux profils maîtrisés, en défense et en attaque. C’est une très bonne chose pour notre jeune Lion formé au Real en passant par toutes les catégories inférieures du club madrilène avant d’arriver en équipe première.
Depuis son passage par le centre de formation de Valdebebas, il a déjà étalé ses qualités techniques mais aussi, ses capacités de résistance sur les longues distances tout en réagissant avec et sans le ballon. S’il est donc jugé à sa juste valeur par le technicien Zidane au Real, il ne l’a pas été par le sélectionneur national de l’équipe du Maroc. Car Hervé Renard le voit sur le côté gauche, chose qui freine sérieusement Hakim dans son élan…
Que Renard essaye d’apprécier bien les performances de son Lion…
Top