Raja: nouvelle remontada en vue

rLe Raja de Casablanca est à moins de 2 jours pour disputer son second duel décisif comptant pour la demi-finale «retour» de la Ligue des Champions d’Afrique contre le Zamalek, prévue ce mercredi au Caire en nocturne.

L’équipe des Verts était dans l’obligation d’attendre le début de cette semaine pour faire le voyage en Egypte, lundi, et afin de mobiliser sa formation type dont les joueurs qui étaient contaminés par la pandémie de Covid-19 et qui venaient d’être guéris après leurs tests négatifs.

Seulement deux à trois joueurs dont le gardien Anas Zniti restent toujours testés positifs. Zniti qui risque de ne pas faire le voyage d’Egypte serait remplacé par son homologue Mohamed Bouaamira guéri de la pandémie tout comme les joueurs titulaires dont le capitaine Mohcine Metoualli, Abdelilah El Hafidi, Soufiane Rahimi, Omar Arjoune, Mohamed El Mekaazi, Ayoub Nanah, Anas Jabroun, Zakaria El Wardi, Ilias Hadda, Mahmoud Benhalib, Omar Boutayeb, Zrida, Jbira, Douik… ainsi que ceux qui se sont remis de leurs blessures dont Abderrahim Achakir et Sanad El Ouarfalli.

Tout l’effectif semble donc prêt et déterminé pour honorer sa mission même si les préparatifs ont été tronqués par le manque des entrainements collectifs notamment pour les joueurs qui étaient en confinement sportif et les autres blessés.

Le moral semble au beau fixe chez les joueurs et avec eux toutes les composantes rajaouies qui sont appelées à rester concentrer sur une seule chose, la victoire et rien que la victoire. Car les Verts sont condamnés à s’imposer par 2 buts afin de remonter la petite défaite de (1-0) encaissée dans leur fief au Complexe Mohammed V. Arracher la qualification au Stade du Caire ne serait-ce qu’une belle récompense pour le Raja qui méritait mieux lors de la première manche de Casablanca sans l’arbitrage camerounais défaillant si on ne veut dire scandaleux en l’ayant privé de pas moins de 3 véritables penalties.

Espérons que l’arbitrage du Gambien Gassama désigné pour la seconde manche du Caire soit à la hauteur et puisse réussir le plus d’un duel chaud promettant beaucoup entre deux grandes formations qui se connaissent très bien.

Le Zamalek est à la recherche de la confirmation. Le Raja, lui, compte se racheter et continuer son périple vers la finale contre l’autre club égyptien, Al Ahly, tombeur du WAC sur le score sans appel (5-1) dans les deux rencontres (3-1 en demi-finale retour au Caire après le 2-0 de l’aller à Casablanca).

Et puis, le Raja briguera une nouvelle remontada au détriment d’un adversaire zamalkaoui qu’il avait éliminé de la même manière en Coupe arabe en 2006. A cette époque, et pour l’histoire, le Raja dirigé par le même entraineur d’aujourd’hui, Jamal Sellami, avait certes perdu le match «aller» à domicile par (2-0) avant de se révolutionner lors du match «retour» en Egypte en s’imposant sur le score net de (3-0).

L’histoire voulait également que le Raja continue en Coupe arabe en réussissant de beaux duels dont notamment celui du derby contre le voisin wydadi avec la belle remontada de (4-4 au retour après le nul 1-1 de l’aller). Le Raja attend toujours la demi-finale « retour » chez lui avec l’espoir de remonter le petit handicap de la défaite (1-0) dans le fief de l’autre équipe égyptienne d’Al Masry.

Le Raja qui garde ses chances de réussir la qualification en finale de cette coupe arabe qui se jouera au Maroc, souhaite bien renouer avec le sacre africain de la Champion’s League qu’il a remporté à 3 reprises mais qui continue de lui faire défaut depuis 20 ans, sachant bien qu’il avait loupé le 4e trophée de la compétition en 2002 en s’inclinant en finale face au même adversaire zamalkaoui (défaite au Caire 1-0 après le nul 0-0 de Casablanca).

Aujourd’hui, toutes les portes restent ouvertes pour le Raja qui souhaite réussir la triplette d’une saison exceptionnelle, les sacres africain et arabe après la Botola remportée après une absence de 7 ans, depuis 2013 quand les Verts avaient été invités à disputer le Mondial des clubs organisé au Maroc avec le grand exploit de se qualifier en finale remportée par le Bayern Munich (2-0) à Marrakech.

Ce sont là quelques beaux souvenirs des Verts qui souhaitent continuer sur leur lancée.

Mission difficile mais pas impossible dans une saison exceptionnelle sur plusieurs niveaux…

Related posts

*

*

Top