2010: Les Lions brillent… par leur absence

Le Maroc s’apprête à assurer sa 17e participation en Coupe d’Afrique des Nations à l’occasion de la 32e édition de la CAN 2019 prévue en Egypte en été prochain. Cap sur les participations du Maroc à travers l’histoire, depuis la création de la CAN en 1957.

La CAN 2010 organisée en Angola reste la plus mauvaise affaire pour le Maroc. Les Lions de l’Atlas, totalement bouleversés, ont non seulement loupé la qualification en phase finale, mais ils ont fini bons derniers de leur groupe au 3e tour des éliminatoires qui ont été combinées pour le CAN et pour le Mondial qui coïncidait, cette année, avec la compétition africaine.

Dans l’ensemble, 53 nations ont participé à ces éliminatoires combinées dont l’Afrique du Sud, qualifiée d’office en tant que pays organisateur du Mondial, le premier et seul dans le Continent jusqu’aujourd’hui.

Pour l’histoire, le Maroc était un sérieux candidat pour l’organisation de ce Mondial 2010 avant que l’Afrique du sud ne lui chipe ladite vertu…Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le Maroc allait être déçu, encore une fois, en ratant toutes les échéances de cette année sur terrain.

C’est ainsi que l’équipe nationale allait jeter l’éponge au 3e et dernier tour des éliminatoires décisives avec l’engagement de 20 sélections restantes du tour précédent à laquelle 48 équipes prenaient part. L’équipe nationale, qui n’avait pas honoré sa mission, devait s’estimer heureuse d’avoir arraché sa place parmi les 20 nations qualifiées à l’ultime tour et qui se sont réparties en 5 groupes de 4 équipes chacun. Les 20 protagonistes étaient appelés à se rencontrer en matches «aller-retour». Les premiers de chaque groupe ont eu le mérite de se qualifier pour le Mondial et la CAN 2010. Les deuxièmes et troisièmes de chaque groupe sont allés  uniquement à la CAN 2010. Les derniers du groupe ont été éliminés de toute compétition réservée pour cette exceptionnelle année de 2010 en Afrique. Le Maroc était en compagnie d’autres grands pays absents dont le Sénégal, la Guinée, la Gambie, la RD Congo… et l’Afrique du sud qui s’était consolée de l’organisation du premier mondial du Continent.

Mais le Maroc ne peut s’en prendre qu’à lui-même en ratant des matches qualificatifs à sa portée. Classée 67e  à l’échelon mondial en cette année, l’équipe nationale avait subi la loi des adversaires moins efficaces à l’exception du Cameroun avec lequel les Lions ont fait match nul en aller (0-0) avant de se faire battre dans leur fief à Fès (0-2). Contre le Gabon, les Lions ont été battus en aller (2-1) comme au retour (3-1). Contre le Togo, les Lions n’ont pu faire que deux matchs nul (0-0 en aller et 1-1 au retour).

Voilà en somme, ce qu’avaient pu arracher les Lions en terminant en dernière place avec 3 points, derrière le Togo (8 pts) et le Gabon (9 pts) qualifiés pour la CAN. Le Cameroun 1er avec 13 points avait en plus composté son billet pour le Mondial, étant ainsi parmi les 5 pays africains au rendez-vous planétaire en compagnie du Nigeria, du Ghana, de la Côte d’Ivoire et de l’Algérie.

C’était vraiment dommage pour le Maroc qui manqua sa place lors de ces deux rendez-vous, le Mondial pour la 3e fois d’affilée après la récente participation en France 1998 et la CAN pour la 8e fois depuis son premier engagement en 1970.

Aussi, la déception du Maroc était plus grande en CAN 2010 qui allait, en contre partie, connaitre du bon spectacle au goût de tournoi répétitif si on ne veut pas dire de «Mondialito» pour les 5 pays qualifiés au Mondial, en plus de la Zambie, l’Angola, et l’Egypte qui complétaient les 8 premiers pays de la compétition continentale.

Les résultats des quarts de finale ont été plus ou moins logiques avec la continuité de deux mondialistes seulement, le Ghana vainqueur de l’Angola (1-0) et l’Algérie difficilement au détriment de la Côte d’Ivoire (3-2 après prolongations). Même chose pour le Nigeria contraint de s’imposer grâce aux tirs au but (5-4 après le temps réglementaire et les prolongations). L’Egypte avait, quant à elle, confirmé sa suprématie en dominant le Cameroun (3-1).

En demi-finales, le Ghana enchaina en prenant le meilleur sur le Nigeria alors que l’Egypte étrilla l’Algérie (4-0).

Le match de classement est revenu au Nigeria, vainqueur de l’Algérie (1-0).

Le même score allait marquer la finale remportée par l’Egypte au détriment du Ghana grâce à un but de Geddo. Ce qui a donné ainsi le 3e sacre successif des Pharaons en CAN après ceux de 2006 chez eux et 2008 au Ghana.

Voilà en somme pour cette CAN 2010 où les Lions de l’Atlas étaient les grands absents avec leur entraineur, le Français Roger Lemerre et son adjoint Fathi Jamal qui sont passés à côté, en étant obligés de se faire renvoyer bien avant la fin de cette aventure dans sa phase des éliminatoires.

Par la suite, les Lions de l’Atlas vont continuer avec 4 entraineurs dans leur staff technique, Abdelghani Bennaciri, Hassan Moumen, Jamal Sellami et Houcine Ammouta. Du jamais vu dans n’importe quelle sélection.

Juste après, l’équipe du Maroc va chercher à se repositionner avec un autre sélectionneur étranger pour la CAN 2012 en la personne du Belge Eric Gerets, mais toujours sans succès escomptés…

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top