Agadir: Imposant sit-in et vives marques de solidarité!

A l’instar de nombre de régions du royaume, la capitale du Souss a exprimé, samedi dernier sur l’esplanade du passage Ait Souss, ses profondes marques de compassion envers les jeunes nordiques sauvagement tuées sur les montagnes d’Immil du Haouz.

Une imposante foule, composée d’acteurs politiques, de la société civile, de droits de l’homme, du corps de presse s’est rendue sur les lieux en question pour traduire, en bloc uni et solidaire, ses expressions de sympathie ardente à l’égard des victimes dont le portrait fut brandi haut et fort, dans une ambiance pathétique et conviviale, illuminée par les lueurs symboliques des chandelles près de la fontaine ruisselante.

Ce parterre de manifestants, formant un superbe cercle flamboyant, n’a pas manqué non plus de fustiger à tue tête, l’acte barbare des hideux abrutis, puant de haine et d’abomination.

A voir ce spectacle poignant qui s’offre aux yeux, on se sent fier d’appartenir à cette nation de valeur humaniste, des siècles durant ! La vie de ces jeunes scandinaves, tout feu toute flamme, est devenue celle de cette flopée de citoyens en colère face à l’agissement des sanguinaires dont la vie des autres n’a pas de place dans leur schéma terroriste.

La communauté d’Agadir et de ses banlieues, toutes tendances réunies, vient de faire preuve de beaucoup de maturité humaine et de communion hors pair. Elle s’insurge résolument contre l’injustice quand celle-ci émane des centres de décisions à l’échelon régional et central. Mais, elle n’hésite pas de le faire lorsqu’il s’agit d’une manifestation universelle où le droit à la vie interpelle, abstraction faite de la couleur et de l’origine ethnique des victimes.

Cette initiative, à laquelle a pris part une multitude d’intervenants dans la vie active de la société locale et régionale, a certainement transmis le message de paix et de tolérance dont le pays est séculairement détenteur.

Il en est de même dans les différents régions de la nation qui, encore une fois, en est sortie grandie, à travers les  campagnes de solidarité populaire au point de drainer l’admiration de la communauté planétaire, à l’image de la reconnaissance nourrie des ambassadeurs norvégien et danois, Ainsi que les formes d’éloges de toutes les parties du monde.

Il faut dire enfin que le terrorisme s’est, une fois n’est pas coutume, trompé d’adresse. Le Maroc n’est pas et ne sera jamais un bastion de mépris et de dédain de l’humanité.

Bien au contraire, ce sera à l’éternité, terre de coexistence et havre de paix et d’acception.

Saoudi El Amalki

Related posts

*

*

Top