Angleterre: Liverpool arrête Arsenal

Liverpool a poursuivi son sans-faute et rejoint Leicester et Everton en tête du classement en infligeant à Arsenal sa première défaite de la saison (3-1), lundi, pour la 3e journée de Premier League.

Avec 9 points sur 9 possibles et +5 de différence de but, les Reds sont 2e alors que les Gunners, avec 6 unités au compteur, sont 5e, dans un «gruppetto» avec Aston Villa (4e), Crystal Palace (6e) et Leeds (7e).

Malgré la défaite, ce match a été une nouvelle démonstration des progrès phénoménaux des Gunners sous Mikel Arteta, car il fallait être très costaud pour ne pas exploser sous la pression mise par les champions en titre dès les premières minutes.

Anfield «est un déplacement compliqué pour tout le monde. En première période, ils ont dominé tous les aspects du match», a admis Arteta après le match au micro de Sky Sports.

Jürgen Klopp a souligné la prestation «absolument exceptionnelle» de son équipe.

«On a dominé dès la première seconde face à une équipe en forme, une équipe contre laquelle il faut faire très attention en contre-attaque, mais 60-70% de leurs ballons dans le dos ont donné des hors-jeu. Le football qu’on a joué ce soir était absolument exceptionnel», a-t-il jugé.

Bilan des Reds en première période: 70% de possession, 11 tirs contre 1, 13 ballons touchés dans la surface adverse contre 2. Côté Gunners, seulement 5 passes réalisées dans le dernier tiers adverse, leur pire total sur une période depuis 2006.

Arsenal n’a pas existé offensivement lors du premier acte. Et pourtant, l’un des deux ballons touchés dans les 16 mètres des Reds, et leur seul tir, a fini au fond.

Andrew Robertson, surpris par le rebond d’un centre, a remis involontairement le ballon à Alexandre Lacazette dont la reprise ratée et écrasée a rebondi juste assez haut pour qu’Alisson, au sol, ne puisse qu’effleurer le ballon (0-1, 25e).

Mais l’ouverture du score contre le cours du jeu n’a pas tenu longtemps.

Sur une belle action collective, Mohamed Salah s’est retrouvé en position de tir et Bernd Leno n’a pu faire mieux que dévier dans les pieds de Sadio Mané qui n’a eu qu’à pousser le ballon au fond (1-1, 28e).

Six minutes plus tard, Robertson s’est rattrapé de sa maladresse sur le but d’Arsenal en réceptionnant un centre fuyant de son homologue de droite, Trent Alexander-Arnold, pour enchaîner contrôle et petit extérieur du gauche et donner l’avantage aux Reds (2-1, 34e).

Le troisième but de Diogo Jota à la toute fin du temps réglementaire est assez anecdotique, sauf pour l’ancien ailier de Wolverhampton qui disputait ses premières minutes sous ses nouvelles couleurs.

A l’image de la victoire à Chelsea (2-0) lors de la journée précédente, Liverpool a montré qu’il avait encore une petite marge sur la concurrence, probablement liée au vécu du groupe construit au fil des années.

La défaite ne découragera certainement pas Arsenal qui a fait mieux que résister, surtout en seconde période où Lacazette a eu une énorme occasion d’égaliser à la 63e, mais a trouvé sur sa route un excellent Alisson.

«En seconde période, on a corrigé quelques petites choses et on a été bien meilleurs. On a eu nos moments, mais ils ont plusieurs armes, cela fait cinq ans qu’ils jouent ensemble, nous sommes à des moments différents de nos trajectoires», a souligné Arteta.

Liverpool a «les standards qu’on veut atteindre, on a mesuré le chemin qu’il reste à parcourir», a-t-il ajouté.

Les deux clubs se retrouveront dès jeudi pour un huitième de finale de la Coupe de la Ligue.

Dans la première rencontre de la soirée, Aston Villa était allé l’emporter très facilement chez le promu Fulham (3-0) qui, avec déjà 10 buts encaissés en trois journées, aura bien du mal à quitter la zone rouge cette saison.

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top