Livres articles

Ce que Leila Slimani propose à lire en 2018

Ce que Leila Slimani propose à lire en 2018

Si vous n’avez pas encore programmé vos livres de chevet pour la nouvelle année 2018, c’est le temps DE le faire. Contactée par Al Bayane, Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, vous propose cinq livres à lire. «Frères migrants» de Patrick Chamoiseau, «L’art de perdre» d’Alice Zeniter, «Bakhita» de véronique Olmi, «Voltaire amoureux» de Clément Oubrerie,

Le 23 mars 1965 romancé par Tahar Ben Jelloun

23 mars 1965 est une date écrite par le sang, le bruit et les violences dans l’histoire de Casablanca. Des étudiants et des lycéens investissent la rue pour interpeler l’administration sur l’atteinte à leur droit à l’enseignement public. Une contestation estudiantine qui débouchera sur de grandes manifestations marquées par la participation des autres couches sociales. 

Rires et insignifiance à Casablanca

Une divagation insensée qui finit par prendre du sens «Il faut bien qu’Oscar, l’éternel enfant tambourineur, se décide un jour à grandir», l’étincelle qui donne naissance au printemps de l’écrivain Issam-Eddine TBEUR. Un printemps qui se veut rebelle, mais qui finit par donner son bon fruit : Rires et insignifiance à Casablanca. L’univers de l’avant

Muriel Augry signe ses «Eclats de murmures» à Rabat

Pour Muriel Augry, «l’écriture n’est pas une échappatoire. C’est une complémentarité », a-t-elle confié jeudi dernier à Rabat lors d’une rencontre littéraire autour de son dernier recueil de poésie «Eclats de murmures» édité par Virgule Editions. Essayiste, nouvelliste et poétesse, cette voyageuse entre la France, l’Italie et le Maroc a trouvé dans l’écriture poétique un lieu

Patrick Modiano: l’écrivain qui déplie les plis sinueux de la mémoire

Restituer le passé qui fuit et qui n’est pas forcément le sien; dégager des noms, des visages, des vies entières de l’anonymat et les rendre davantage vivants et présents; départir des destins inconnus de l’oubli, tels sont, me semble-t-il, entre autres le dessein de la littérature. Proust vous en dira autant. Tout son projet romanesque

Absolut Hob ou l’ascension vers l’au-delà

Un narrateur narrant sans récit, un peintre peignant sans peinture et des corps dialoguant sans propos, telle est la marque de fabrique de l’écrivain Rachid Khaless pour tisser les fils de son dernier roman poétique Absolut Hob, l’œuvre dont les héros, éperdument amoureux, abattent les murs de l’impossible pour faire de leur amour, un amour

Visa for music… des retombées bénéfiques pour les professionnels de la musique!

Pari réussi pour Visa for music! Le premier marché annuel des musiques de l’Afrique et du Moyen-Orient a clôturé en beauté, samedi soir à Rabat, sa quatrième édition qui s’est déroulée du 22 au 25 novembre courant. Pendant trois jours, la capitale du Royaume a vibré aux rythmes de la musique des quatre coins du

Une clôture éclectique

Visa for music s’est clôturée de manière éclectique aux rythmes du groupe Kasba, groupe maroco-néerlandais qui mélange sonorités musicales nord-africaines et occidentales. C’est avec le talentueux Farid Ghannam et le groupe Raina Rai, que ce salon dédié à l’univers de la musique a mis fin à sa quatrième édition. Une édition qui a tenu toutes

Top