Ces dysfonctionnements qui compliquent la situation

Tests du dépistage du Covid-19

Le circuit du dépistage, qui va du prélèvement nasal à la communication du résultat, serait ponctué de certains dysfonctionnements qui aggravent la situation surtout dans les villes où les clusters font inquiéter la population.

En effet, les résultats des tests ne sont communiqués aux intéressés que le lendemain et dans certains cas la durée d’attente dépasserait les quarante-huit heures. Et quand le test est positif, un autre parcours de combattant commence. Pire encore, parfois, le citoyen est avisé du résultat positif de son test par téléphone ou par sms. Paniqué, il reste livré à son sort dans l’attente de l’arrivée d’une ambulance et de l’équipe médicale.

Dans ce sillage, des informations concordantes font savoir comment des citoyens avisés par téléphone de leur test positif  s’étaient affolés pour prendre un taxi et rejoindre l’hôpital le plus proche. D’autres ne savent plus où donner de la tête.

De même, parmi les personnes testées positives au Covid-19, certaines se trouvent dans l’obligation d’utiliser des moyens de transport en commun pour se déplacer, mettant ainsi en danger les usagers avec lesquels elles entrent en contact. C’est ainsi que le virus arrive sur d’autres lieux de travail, à d’autres quartiers et à d’autres villes.

Bref, cet état de fait multiplie les risques de propagation du virus et élargit son périmètre. Certes, les services des structures de santé dans certaines villes sont débordés. Mais, le fait de laisser une personne testée positive livrée à elle-même aggrave davantage la situation. Autant dire que le périmètre de propagation du virus peut vite devenir très important.

Car, il suffit d’une personne positive faisant peu de cas du protocole sanitaire par ignorance, inadvertance, ou en raison du laxisme des autorités compétentes pour provoquer des ravages sur son passage. Il faut dire que les dysfonctionnements restent nombreux. Face à cette situation qui interpelle à plus d’un titre, les autorités compétentes à tous les niveaux sont appelées à multiplier les campagnes de sensibilisation et d’information autour de la gravité de la situation et les conséquences de certains comportements irresponsables.

De même, elles devaient agir avec fermeté pour imposer le strict respect des règles de sécurité sanitaire et des mesures de prévention. Un citoyen avisé en vaut deux. Et prévenir vaut mieux que guérir.

B. Amenzou

*

*

Top