Dixième

Le Parti du Progrès et du Socialisme s’apprête à réunir son dixième congrès national. Le coup d’envoi de cet événement statutaire sera donné lors de la réunion de la neuvième session ordinaire du Comité Central qui se tiendra à Rabat, le dimanche 17 décembre 2017.

Préparé en amont par l’élaboration et l’envoi de documents à ses membres, le Comité Central aura à se prononcer sur un projet de feuille de route concernant le processus organisationnel devant aboutir au congrès et le déroulement de ce dernier ainsi qu’un projet de résolution ayant pour objet l’initiation du débat et son animation.

Dans le contexte politique national, les congrès se succèdent mais ne se ressemblent pas. Comme chaque organisation politique qui vise, à travers la tenue de son congrès, un renouvellement de ses structures de décision et de consultation et à ajuster son programme en fonction des analyses et des concepts qui l’animent ; le dixième congrès national du PPS s’inscrit dans la droite ligne des neuf congrès qui l’ont précédé. Il s’en distingue toutefois par les caractéristiques du contexte politique général qui prévaut au sein de la société marocaine et ses aspirations légitimes à la consolidation du processus démocratique et l’établissement de la justice sociale.

Ainsi ; dans une société clair-obscur, le Parti du Progrès et du Socialisme est appelé à développer sa réflexion, à débattre des concepts régissant son action, à amplifier l’interactivité nécessaire pour maintenir la communication en interne et en externe, et ce afin d’améliorer sa capacité à préciser ses objectifs essentiels et à actualiser son programme et ses propositions.

Le Parti du Progrès et du Socialisme s’interroge collectivement sur les modalités qui déterminent son parcours et ses actions dans le cadre de la transformation de la société et des rapports qui la régissent. Il le fera dans la sérénité et la conviction de son action militante. Loin de toute perception « noire et découragée » de l’évolution du processus démocratique dans notre pays ;loin de toute démagogie et de toute surenchère ; dans une appréciation juste de l’étape historique et des tendances évolutives qu’elle dégage ;pour des perspectives exaltant la mobilisation et l’enthousiasme de notre peuple dans sa lutte d’émancipation contre les entraves du sous-développement, la préservation de son intégrité territoriale, la mise en œuvre des conditions de l’émergence économique et du bienêtre social.

Notre société évolue. Cette transformation s’accompagne d’une insatisfaction qui se renouvelle après la satisfaction d’un besoin créé lui-même par un sentiment de privation aggravé par la différenciation et la stratification sociales. Elle aspire à devenir «une société solidaire où tous jouissent de la sécurité, de la liberté, de l’égalité des chances, du respect de leur dignité et de la justice sociale, dans le cadre du principe de corrélation entre les droits et les devoirs de la citoyenneté». La concrétisation de cet espoir interpellele PPS dans son ensemble pour renforcer ses capacités organisationnelles et ses potentialités électorales afin d’assumer le rôle qui lui incombe au sein des institutions pour les consolider et les renforcer dans une modernité garantissant la participation, le pluralisme et la bonne gouvernance. De sa participation au gouvernement, de sa gestion des affaires publiques au niveau des collectivités territoriales, le PPS doit en tirer les lignes directrices de son action future dans le respect de la Constitution et de la loi, dans le respect des valeurs et des principes immuables de la nation marocaine et son attachement aux droits de la personne humaine, à la préservation de son environnement, à la paix et à la sécurité dans le monde.

Le dixième congrès national du PPS sera l’apothéose d’une action collective. Une commission préparatoire qui s’occupera à la mise en œuvre des résolutions adoptées par le Comité Centralsera mise en place. Que le débat commence pour apporter les réponses les plus adéquates aux questionnements qui se posent ; que l’action responsable et engagée soit menée pour un avenir meilleur.

One Comment;

  1. Mokhtar Homman a dit:

    Cher Mustapha. Cet article aurait pu figurer dans l’organe de presque tous les partis politiques du Maroc, il suffit de remplacer PPS et dixième. Aucune référence à l’identité partisane, beaucoup d’accent mis sur le comment (l’organisation, le élections), sur les conditions générales (la Constitution, la situation du pays) et les aspirations générales du peuple que tout le monde partage. Alors quelle apport spécifique du PPS ? Aucun à la lecture de cet article. Aucune référence non plus à la ligne des Congrès précédents, histoire de prévoir un changement dans la continuité. Mais comment le faire alors qu’un simple Comité Central en Décembre 2011 a contredit le VIII Congrès, violant les statuts, par un changement à 180 degrés de l’orientation politique (du progressisme au libéralisme) et de politique d’alliances (pôle de gauche et Koutla vers les partis libéraux et obscurantistes) ? Quelle crédibilité peut-on accorder à un Congrès si un Comité Central inflationniste, peuplé de membres sans expérience et souvent attirés par les bénéfices de la gestion de la chose publique, peut à tout moment changer de cap au gré des partis victorieux aux élections ? Face à cela, on ne peut écrire qu’un article comme celui là, vide de sens et langue de bois.

Top