La fête d’Al Bayane: Un hommage aux fondateurs et à leurs successeurs

Le 45ème anniversaire de la presse du PPS célébré à Rabat

Al Bayane et Bayane Al Youm ont célébré, jeudi dernier, dans un grand palace de Hay Riad à Rabat, dans le joie et la fierté, leur 45ème anniversaire en présence d’un grand nombre de leaders et dirigeants politiques, de journalistes, d’intellectuels, d’artistes, d’entrepreneurs et de diplomates outre les staffs journalistique, administratif et technique de Bayane SA, éditrice des deux publications.

La cérémonie a été en effet rehaussée par la présence de plusieurs personnalités représentant le Parti de la justice et du développement, le Pati de l’Istiqlal, l’Union socialiste des forces populaires, le Mouvement populaire, des forces de la gauche marocaine, des dirigeants syndicalistes, de représentants d’organisations des droits de l’homme et des associations amazighes, des entreprises de presse, de représentants du monde des médias, de la Fédération marocaine des éditeurs des journaux (FMEJ) et du Syndicat national de la presse marocaine 5SNPM).

Cet évènement a été l’occasion de revisiter la marche accomplie durant presque un demi-siècle et les progrès réalisés jusqu’alors, depuis le lancement le 24 novembre 1972 par feu Ali Yata et ses compagnons de lutte de cette publication, qui n’a cessé de confirmer sa ligne éditoriale en tant qu’organe de presseengagé au service de l’information objective et du commentaire libre et indépendant.

C’était également l’occasion de rendre un vibrant hommage à toutes les plumes qui ont contribué à faire d’Al Bayane le grand journal qui se distingue par ses écrits de qualité et de valeur, ses positions, ses analyses, ses commentaires, ses rubriques et ses prises de positions pour la défense des déshérités, des pauvres et de toutes les couches vulnérables.

Dans ce cadre, le secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, Mohamed Nabil Benabdallah a rendu un vibrant hommage au fondateur d’Al Bayane, feu Ali Yata, pour son action inlassable visant à faire d’Al Bayane un organe d’information, de communication et de défense des causes du pays et du peuple. Feu Ali Yata voulait aussi en faire un journal au service du progrès, de la modernité, de la démocratie, de la justice sociale et de l’égalité, a-t-il ajouté. Il voulait également en faire un moyen d’échange et de dialogue entre les différentes forces politiques du pays pour participer à la construction démocratique et au développement économique et social du pays, a-t-il noté.

Depuis son lancement, Al Bayane avait pris l’engagement de défendre les causes du pays et ses intérêts supérieurs dont en premier lieu son intégrité territoriale, a-t-il dit, rappelant que le journal avait de tout temps condamné toutes les tentatives de porter atteinte à la souveraineté nationale et aux intérêts supérieurs de la Nation.

Benabdallah a également rappelé que depuis sa création, Al Bayane est resté fidèle à son engagement de défendre les causes et les revendications des masses populaires et de leurs aspirations légitimes et justes à davantage de justice, de liberté, d’égalité et de droits.

C’est pourquoi, Al Bayane avait de tout temps pris la défense des droits des masses populaires contre l’exploitation, l’injustice et la discrimination tout en appelant à la démocratisation de la vie politique dans le pays à travers l’élection d’institutions représentatives et des élections démocratiques saines et pluralistes. Le journal a également de tout temps appelé au respect de la liberté individuelle et collective dans le cadre d’un Maroc du progrès, de la justice, de l’égalité, de la stabilité, de la sécurité, de la tolérance et de l’harmonie.

Depuis sa création, le journal a fait de la solidarité internationaliste et de la lutte pour l’instauration de la paix l’un de ses principes immuables dont font également partie la défense des causes justes (cause palestinienne) visant à la libération des peuples du joug colonial, les luttes ouvrières pour la défense de leurs droits et l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, sans oublier l’émancipation de toutes les couches et catégories sociales opprimées.

Selon le SG du PPS, c’est aux militants et aux intellectuels du parti que revient le mérite d’avoir soutenu dès le départ Al Bayane, qu’ils ont de tout temps alimenté par leurs contributions et écrits de valeur, a-t-il encore expliqué sans oublier bien sûr le soutien  matériel que le parti a toujours apporté à Al Bayane.

Pour sa part, le président du directoire de «Bayane SA» et directeur de la publication des deux journaux, Al Bayane et Bayane Al Youm, Mahtat Rakas a indiqué que le parcours d’Al Bayane reflète dans une grande mesure celui de la lutte du peuple marocain pour la démocratie, la justice sociale, le pluralisme, la liberté, le progrès et l’égalité.

La célébration de cet évènement rappelle aussi les difficultés encourues et les défis des années de plomb comme elle renvoie aux problèmes que connait actuellement le secteur dans son ensemble, a-t-il relevé, estimant qu’elle constitue aussi un appel au renforcement de la presse marocaine à travers notamment la stabilisation des entreprises de presse dans le but de leur permettre de prendre part à la lutte du peuple visant à la démocratie, le progrès social et à la modernité.

C’est également l’occasion de faire le point de la situation non seulement au niveau d’Al Bayane, mais également au niveau de l’ensemble de la presse marocaine, a-t-il encore dit, tout en rendant un vibrant hommage à l’ensemble des personnels des deux publications pour leur mobilisation d’intensifier l’action pour mener à son terme la mission dont ils ont la charge.

Dès leur lancement, les deux journaux sont restés ouverts à tous les intellectuels, les militants et penseurs pour publier leurs écrits, contributions et analyses.

Après une première période au cours de laquelle les deux versions arabophone et francophone paraissaient une fois par semaine, elles sont devenues des quotidiens. Plus tard, la version arabophone a été baptisée du nom de Bayane Al Youm alors que la version francophone a gardé son nom d’Al Bayane.

Après le décès de feu Ali Yata, la direction de l’entreprise a été assurée par Mohamed Nabil Benabdallah, puis par Ahmed Zaki et plus tard par Mohamed Kaouti. Depuis 2013 la direction a été confiée au journaliste MahtatRakas, président du directoire de Bayane. SA en compagnie du directeur administratif et financier Mohamed Bouraoui. L’équipe a été reconduite cette année (2017) dans ses fonctions.

M’Barek Tafsi

Related posts

*

*

Top