Pour un soutien gouvernemental juste et équitable à la presse

El Ferdaous reçoit une délégation de la FMEJ

Le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture en charge du secteur de la communication, M. Othman El Ferdaous, a reçu, mardi, une délégation du bureau exécutif de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ), après la tenue de son assemblée générale et le renouvellement de ses structures.

Le ministre a félicité les représentants de la Fédération pour le succès de son Assemblée générale, estimant que  le partenariat existe et se poursuit entre le secteur de la  communication et le Fédération en tant qu’élément fondamental parmi les composantes représentatives dans le domaine des médias nationaux.

Cette réunion, à laquelle a assisté le secrétaire général du Ministère de tutelle, Mustafa Attimi, a abordé les nouveaux développements que la scène médiatique a connus, notamment les impacts négatifs de la pandémie de Corona sur la presse marocaine, et les mesures prises par le gouvernement pour atténuer les effets de cette crise.

A cet égard, le ministre a affirmé que le soutien annuel régulier à la presse était compensé par un soutien exceptionnel visant à protéger le rôle sociétal que la presse joue à travers l’intérêt accordé aux ressources humaines et aux conditions des entreprises de presse.

La délégation de la FMEJ, qui était présidée par Noureddine Miftah et composée du vice-président Mahtat Rakas, du rapporteur général Abdelhakim Badiî, de la secrétaire générale Maria Moukrim et du membre du Conseil de la présidence Abdallah Amrani, a exprimé sa gratitude pour l’attribution par le gouvernement d’une enveloppe financière de 205 millions de dirhams, et ce dans une conjoncture particulière marquée par des pertes de plus de 240 millions de dirhams par la presse marocaine en raison de la pandémie.

La délégation de la FMEJ a exprimé son adhésion à la vision globale de ce soutien, tout en formulant des observations substantielles et précises sur les mécanismes devant prévaloir lors de son exécution. L’objectif étant de répartir cette enveloppe de manière équitable et réaliste, aussi bien au niveau de l’exécution et la budgétisation, en tenant compte de l’équilibre entre les grands groupes de presse et les entreprises structurées, d’une part, et entre les supports papier et celle électronique, d’autre part, tout en tenant compte du nécessaire équilibre entre les grandes, les moyennes et les petites entreprises, ainsi qu’entre  les journaux nationaux et régionaux.

La délégation de la FMEJ a également insisté sur la nécessité que le soutien à l’impression et à la distribution se reflète  réellement sur la situation de la presse marocaine et que l’accompagnement durant cette étape se fasse dans un cadre de concertation associant l’Administration et l’ensemble des partenaires.

Cette rencontre fructueuse s’est conclue par l’accord de lancer les chantiers d’un traitement structurel de la crise de la presse marocaine, et ce immédiatement après la prochaine rentrée, et dans le même esprit constructif avec lequel nous avons travaillé pendant deux décennies pour une presse pluraliste, indépendante, professionnelle, proactive pour la démocratie.

Related posts

*

*

Top