Le Jannah, nouvelle étoile du paysage gastronomique oriental à Casablanca

A Casablanca, l’offre de restauration au quartier huppé d’Ain Diab s’est enrichie d’un établissement à l’emprunte orientale. «Le Jannah», qui a ouvert ses portes au public jeudi dernier, proclame ce label «oriental» et, l’on s’en doute, il est généralement difficile de se distinguer d’emblée dans cette catégorie où se positionne un nombre considérable de restaurateurs, avec toute la qualité à laquelle le client national s’attend.

Cependant, le groupe mère du restaurant, Gastronomy & Entertainement, engrange l’expérience requise pour mettre l’aventure sur les bons rails, et dirige un bon nombre d’établissements culinaires dans la capitale économique. Malek Ferrah, directeur du Jannah, explique que ce qui importe, c’est «Offrir à notre clientèle un cadre, une expérience réaliste. Certes, la gastronomie est un pilier de notre offre, mais la valeur ajoutée du décor et de l’ambiance compte pour beaucoup».

Le Jannah offre donc une musique choisie, un répertoire authentique performé par un orchestre. La formule «live show» consiste dans un spectacle de danse orientale, produit par des artistes triés sur le volet, sur les rythmes des grands classiques de la musique arabe. Côté décoration, le restaurant, à l’image de son show, offre un stylechic, une ambiance feutrée et un éclairage tamisé. Le tout dans un écrin de velours installé pour inciter au rêve et accroître le plaisir du spectacle.

L’administration de l’établissement a également annoncé la programmation de spots à fréquence mensuelle, exécutés par des célébrités du monde de la musique. Côté restauration, le Jannah promet une immersion gustative des mains du chef Rachid Fadili aux commandes de la cuisine.

Marocain de naissance, il a fait ses armes en 1999 en France auprès du chef français étoilé Georges Blanc. Aujourd’hui, il se voit confier les rênes du JANNAH qui promet d’être le nouveau lieu branché des nuits estivales torrides de Casablanca.

I. E. M.

Top