La BCP s’engage pour la TPE

Le Groupe Banque Centrale Populaire (BCP) a élaboré un plan d’accélération de la très petite entreprise (TPE), un ambitieux programme mobilisant l’ensemble des forces vives de la Banque pour soutenir, accompagner et dynamiser le tissu entrepreneurial marocain.

Cette stratégie s’articule autour de 3 axes clés, à savoir, une expérience client améliorée avec des processus optimisés et des compétences renforcées, un réseau de 2.000 points de contact dont 181 agences dédiées aux TPE et des partenariats avec les régions pour un écosystème inclusif. Pour accompagner cette feuille de route, la BCP a désigné un réseau national de 181 agences entièrement dédiées aux TPE et mobilise le réseau de sa fondation Attawfiq Micro-Finance. En outre, la Banque à cheval a entamé une série d’initiatives avec différentes Régions pour créer des écosystèmes inclusifs à même d’accélérer le développement des TPE et accompagner efficacement les porteurs de projets. En plus d’une offre complète spécialement élaborée pour accompagner la création et le développement des projets entrepreneuriaux, le groupe BCP a engagé, en partenariat avec les collectivités territoriales, un large programme d’inclusion économique des TPE et des auto-entrepreneurs à l’échelle nationale.

Par ailleurs, afin d’offrir aux entrepreneurs et porteurs de projets une prise en charge complète et de qualité, la Banque Populaire a procédé à la digitalisation de ses processus internes d’octroi de crédit à la TPE et a également dispensé des formations de haut niveau à destination de sa force commerciale, ce qui a permis d’étendre les capacités d’accompagnement des TPE à l’ensemble des agences Banque Populaire à travers le Royaume.

Le Groupe garde toujours à « l’esprit de servir toujours mieux ces entreprises pour leur permettre d’opérer au quotidien et de croître afin de pérenniser le développement de notre pays », a relevé le directeur général Banque de détail, Jalil Sebti, faisant savoir que la Banque avait, dès 2016, repensé les fondements de sa stratégie en faveur de la TPE et laquelle ayant été conçue en se nourrissant de l’écoute des TPE, et de focus groupes avec des experts régionaux et internationaux.

« La TPE rassemblerait, d’après les dernières statistiques, près de 2 millions d’unités, dont la majorité évolueraient dans le secteur de l’informel, tandis que 2 millions d’entrepreneurs pourraient prétendre au statut de l’autoentrepreneur. Cela représente un gisement de croissance important, mais c’est aussi un sujet de fragilité, car les 2/3 des nouvelles unités disparaissent avant d’atteindre leur cinquième année d’existence, entraînant avec elle les emplois et les richesses créés » conclut le top management du groupe bancaire.

Kaoutar Khennach

Related posts

*

*

Top