La CAN 2021 toujours sans visibilité…

Rachid Lebchir

Contrairement aux deux grands rendez-vous footballistiques de l’année 2020, l’Euro et la Copa America, reportés jusqu’à nouvel ordre pour cause de la pandémie de Coronavirus, la CAN 2021 prévue à l’aube de l’année prochaine garde toujours espoir de se dérouler dans sa date initiale en janvier-février prochains, à moins que ledit cas de force majeure ne voit autrement.

Le Continent africain qui reste le moins touché par la pandémie par rapport aux autres coins du monde, aspire toujours à l’organisation de sa prochaine CAN. Le président de la CAF, Ahmed Ahmed, temporise toujours sur l’approche du report tout en insistant sur la priorité de la protection des joueurs et du public…

Pour le moment, toute l’Afrique se trouve dans l’attente de la prochaine réunion du Comité exécutif de la CAF qui pourrait prendre une décision finale sachant bien qu’une bonne partie des membres dirigeants sont pour le maintien de la compétition. Surtout que maintenant plusieurs perspectives s’ouvrent pour les championnats internes des pays notamment en Europe qui sont en route pour les stades. Ils sont d’un nombre très important ces pays qui veulent succéder à l’Allemagne, première nation à avoir repris ses compétitions sportives après une suspension de pas moins de 2 moins pour cause de la pandémie.

Ce qui est très encourageant également pour les pays d’Afrique même si certains ont annulé leurs championnats respectifs dont le Cameroun, pays hôte de ladite CAN et qui ne veut pas entendre parler d’un quelconque report pourvu qu’elle soit maintenue dans sa date initiale pour l’hiver prochain et non pas pour un décalage en été.

Mais la raison dit autre chose sur cette CAN qui ne pourrait plus se jouer en janvier au Cameroun qui était également choisi pour abriter la finale de la Ligue des Champions d’Afrique avant de jeter l’éponge.

Pour le moment les frontières camerounaises sont fermées et aucune mission d’inspection de la CAF n’est possible dans ce contexte.

Reste donc la possibilité de décaler la CAN dans un autre pays en été (juin et juillet 2021, ce qui est faisable et appréciable aussi bien par les sélections engagées que par leurs joueurs et staffs respectifs.

Alors qu’il reste encore 4 journées à disputer pour le compte de la phase de poules des éliminatoires, il y aura toujours une possibilité de mener à terme ces qualifications tout au long des prochains mois jusqu’à la fin d’année. Cela pour laisser un peu de temps aux sélections qualifiées afin de mieux se préparer dans un espace de 5 à 6 mois avant leur CAN.

A l’heure actuelle, rien n’est encore décidé par la CAF qui n’a toujours pas de visibilité mais qui n’a pas aplani tous les doutes tout en attendant que la situation se normalise pour que le monde puisse revenir aux stades dans l’après Corona.

A six mois donc de la date initiale de l’événement continental Number One, les quatre dernières journées de qualifications qui restent à disputer s’annoncent encore décisives. Et une fois ces éliminatoires terminées, il va falloir du temps pour organiser le tirage au sort des équipes qualifiées qui seront en plus dans le besoin du temps pour préparer la compétition. Ce qui serait un peu compliqué pour tenir la CAN 2021 dans sa date initiale en janvier prochain.

C’est la raison pour laquelle, des pistes de réflexion s’imposent pour aller sur les traces de ceux qui ont décidé l’Euro et la CAN 2020.

Et puis, le report de la CAN 2021 n’est demandé que pour un délai de 6 moins, pas plus comme certains l’envisagent jusqu’en 2022. Ce qui n’est pas du tout réalisable ni acceptable pour la CAF qui avait mis un terme à l’ancienne date en entérinant la décision de jouer la Coupe d’Afrique des Nations dans les années impaires, et ce dès 2013, tout en maintenant la compétition tous les deux ans.

Le plus important donc pour la CAF et ses décideurs, c’est de trancher dans les plus brefs délais afin de soulager les pays engagés dont le Maroc qui souhaite réussir son chemin vers la phase finale de la prochaine CAN, au Cameroun où ailleurs. Cela pour réussir mieux que lors des précédentes éditions dont celle de la CAN 2019 en Egypte où les Lions de l’Atlas s’étaient contentés d’une sortie prématurée et inattendue eu second tour des 8es.

En CAN 2021, le Maroc reste l’un des pays favoris pour terminer la phase des éliminatoires en tête après un match nul face à la Mauritanie (0-0) et une victoire au détriment du Burundi (0-3) lors des deux premières journées de la phase de poules.

Alors, vivement la reprise pour le Maroc en compagnie de tous les autres pays en lice…

Related posts

*

*

Top