Le 12e «FestiBaz» : bientôt à Meknès

Du 25 au 28 juillet prochain aura lieu le 12e Festival «FestiBaz» dédié à l’âne. Il se tiendra dans la région de la ville Ismaélite, Meknès, précisément  dans la vallée de Zerhoun à environ 15 km de Moulay Idriss Zerhoun.

Ledit évènement sera organisé par l’Association pour la relance d’un développement intégré (ARDI). Le thème choisi à l’honneur pour l’organisation de cet évènement porte le flambeau de ‘’ Fidèle et  serviable, rendez-lui justice’’

Mais que dire du FestiBaz ? La manifestation se tiendra durant 4 jours. Au programme plusieurs rythmes donneront vie à l’évènement. Le public aura l’occasion une fois de plus de vibrer à son rythme et d’en tirer profit de la visée voulue.

A titre de rappel, le Festival s’inscrit dans le cadre de l’embellissement de la région et son émancipation aussi bien sur le plan culturel que social. C’est à ce titre que le président de l’association, Mohamed Belmou propulseur de l’évènement s’est exprimé récemment. On voit dans ses propos une volonté manifeste de valoriser la région et de rendre ses concitoyens heureux à travers de telles initiatives.

Au fil du temps, ce Festival a fait son bout de chemin. Il occupe de nos jours une place prépondérante dans la sphère nationale. Il a un caractère particulier. Et, le public semble être attirer par ce côté festif et extraordinaire. Le monde accourt des quatre coins de la planète à chaque fois que l’évènement se produit. Cas des médias qui ne manquent aucune occasion pour le couvrir.

Malgré bon nombre de reports dont le festival a souvent fait montre pour cause de soutien, les initiateurs n’ont pas baissé les bras. Au contraire, ceci à constituer pour eux, un déclic pour ne pas lâcher prise. C’est dans cet optique que Belmou, auteur de la pièce ‘’ Un âne malgré lui ‘’ s’est exprimé « Cette inscription nous a motivés pour continuer l’aventure jusqu’au bout, et présenter à la région et aux amoureux du festival  une nouvelle édition riche en programmation qui repend à tous les goûts.

Un programme jovial est proposé aux publics qui prendront part à l’évènement. Une mixité des gouts y seront d’actualité. Chacun trouvera son compte. Des réflexions et plusieurs échanges seront au programme durant ce festival important. Comme il est de coutume, l’âne sera encore au cœur de l’évènement. De ce fait, la plupart des protagonistes présents montreront ce qu’ils ont dans la poitrine. La présentation du  roman de l’écrivain et historien «La biographie d’un âne», sera d’actualité.

Comme le veut la tradition, le festival sera inaugure en fanfare. C’est le principe traditionnel qui l’impose. Il y aura donc un carnaval de l’âne, une course de vitesse à dos d’âne. Sans oublie le concours de «Miss ânesse» ou encore du «Bel âne».

Des hommages seront rendus durant ce 12e festival à l’endroit du groupe légendaire «Nass El Ghiwane» et Omar Sayed. Le théâtre ne sera pas également en reste. Car La  troupe  de théâtre «Masrah Sidi Yahia del Gharb» se fera valoir également. la pièce de « Ramad Al Yaqine » (Cendres de la certitude), puisée  son âme  dans le recueil de poèmes éponyme signé par Mohamed Belmou qui n’est rien d’autre que le président de l’Association Ardi.

Mohamed Naït Youssef

*

*

Top