Le vaccin, l’exemple du Maroc!

Depuis déjà quelques temps, notre pays entame l’opération de vaccination avec sérénité et détermination. Jusqu’ici, son bilan défraie toute la chronique, aussi bien en termes de disponibilité de doses  que de fonctionnalité du déroulé dans la multitude de points de vaccin, dispersés sur le territoire du royaume.

Partout où on s’acquitte de ce devoir, suivant une programmation rigoureuse, on est bien servi de la manière la plus avenante par un staff vaillamment mis à contribution. Après les prouesses sensationnelles de la lutte contre la pandémie, fièrement arborées par toutes les composantes de la société, la campagne de vaccination s’en est ardemment suivie pour assurer le retour à la normale.

Avec plus de huit millions d’injections vaccinales, la nation mène le bal dans la cour des grands de la planète, de par la promptitude et la dextérité de cette action massive, à tel point qu’elle ne cesse de susciter grosse admiration parmi les pairs les plus prisés dans l’épreuve sanitaire.

Le modèle de notre pays fait le tour du monde et jouit de la confiance de ses partenaires qui ne tergiversent aucunement pour prioriser ses demandes en matière d’octroi de fourniture et d’expertise.

En ce moment de course infernale pour l’adjudication du produit convoité, notre pays se fait approvisionner dans la foulée, par ces quantités impressionnantes et compte même gagner en maturité pour mettre en évidence son savoir-faire et garantir l’autonomie de production comme ce fut le cas des masques confectionnés pour la consommation locale, mais aussi pour l’exportation à l’étranger.

La véloce  fréquence de vaccin dont le Maroc fait preuve aujourd’hui, dénote d’un haut degré de capacité de mobilisation de ses compatriotes pour une cause collective en vertu de laquelle le Souverain avait donné solennellement le coup d’envoi paternel.

Tout en veillant d’équilibrer la première et la seconde dose injectée, le royaume en est, faut-il le rappeler, à plus de 8 millions de vaccinés parmi les concitoyens résidents mais également les étrangers en séjour dans le pays. Une performance qui réchauffe le cœur si l’on sait qu’en Tunisie et en Algérie, pour ne citer que les voisins maghrébins, n’en sont que, respectivement à 53 000 et 75 000 vaccinés.

On ne sait pas si on peut s’amuser à faire des comparaisons qui, somme toute, paraissent absurdes, car le fossé avec notre pays est vachement incomparable. D’autant plus que pour le pays frontalier qui s’est longtemps vanté de ses barils juteux, se voit confronter à des déboires tant externes qu’internes.

«L’argent fait le bonheur des intelligents et le malheur des imbéciles !», disait en ce sens, Pierre Lance, écrivain français dont la citation conviendra sans doute, aux malheurs de la junte actuellement en bras de fer avec le peuple en forte ébullition.

Related posts

*

*

Top