Les Lionceaux et les Lions de l’Atlas logiquement accrochés

Les équipes nationales ne sont pas encore à leur top niveau. Sous la houlette de son nouvel entraineur, Vahid Halilhodzic, la sélection nationale a été tenue en échec par son homologue du Burkina Faso (1-1) dans un premier match amical disputé vendredi dernier au Grand stade de Marrakech, en attendant le second test face au Niger, mardi prochain au même stade de la ville Ocre. L’équipe du Maroc qui a fait un jeu décousu avant d’être mené au score dans les 20 dernières minutes, a évité de justesse la catastrophe en rétablissant l’équilibre dans les derniers moments du match par Zouheir Feddal.

Idem pour l’équipe nationale olympique qui a été tenue en échec par son homologue du Mali (1-1), samedi dernier au même stade de Marrakech, pour le compte du dernier tour « aller » des éliminatoires de la CAN des moins de 23 ans. Les Lions de l’Atlas ont subi la loi des Aigles maliens en étant mené au score dès la première demi-heure de jeu avant de pouvoir remettre les pendules à l’heure dans les dix premières minutes de la seconde partie grâce à Youssef En-Nseyri. Il s’agit là d’un handicap qui reste difficile à surmonter lors match « retour » prévu ce mardi à Bamako.

Et dire pourtant que nos Olympiens ont été renforcés par pas moins de 4 joueurs de la sélection A dont En-nseyri, Achraf Hakimi, Hamza Mendyl et Noussair Mezraoui. Mais ils n’ont rien pu faire face à une forte équipe malienne qui reste des plus homogènes grâce à ses joueurs évoluant ensemble depuis plus de 5 ans… Ce qui n’est toujours pas le cas pour les Nôtres qui ne sont pas stables depuis leurs déboires aux éliminatoires des JO 2016 alors que maintenant ils sont tout prêts du même sort pour les prochaines Olympiades 2020 de Tokyo… A moins qu’une aubaine ne tombe du ciel afin d’aller en CAN égyptienne où seulement les 3 premiers du podium ont le droit de mettre le pas aux Olympiades japonaises.

Pour le moment, l’équipe olympique a raté un premier coche également en compagnie de son nouveau coach, Patrice Baumelle, ancien adjoint du sélectionneur partant de l’équipe nationale A, Hervé Renard, juste après l’élimination prématurée lors de la récente CAN 2019 en Egypte.

Par contre, l’équipe nationale des joueurs locaux qui a disputé, dimanche, son second match amical face au Burkina Faso, a commencé par battre le Niger (2-0), dans un premier test jeudi dernier à Marrakech. Pris en charge par le nouvel entraineur, Houcine Ammouta, en remplacement de Jamal Sellami avec lequel le Onze national avait remporté le CHAN 2018, nos Botolistes ont tout simplement fait mieux que leurs ainés composés dans leur majorité par les pros d’Europe…

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top