Malika Demnati expose «le vivre ensemble» à Dar Souiri

À la cité des vents et des mouettes, on fête bien les arts et les musiques. En effet, en marge des concerts et des soirées nocturnes de la 16e édition du festival des Andalousies Atlantiques, l’artiste peintre Malika Demnati El Mansouri expose ses œuvres du 31 octobre au 12 novembre 2019 à la galerie Tayeb Seddiki à la mythique Dar Souiri, siège de l’association Essaouira Mogador initiatrice de l’événement.

«Le vivre ensemble» est le thème choisit pour cette nouvelle exposition.  Un choix qui rime bien avec l’esprit et la philosophie du festival célébrant la tolérance, le vivre en commun, la  coexistence et le patrimoine Musical Judéo-Arabe. «Mon travail est imprégné de peintures de ma grand-mère, qui ont illuminé mon enfance et m’ont certainement influencé quand à la couleur et les sujets.

Mon thème favori est le marabout, car c’est, je trouve ce qui caractérise le plus le Maroc, où que l’on aille, il est présent, souvent dans les endroits les plus beaux, au détour d’une route il trône seul, dans sa blancheur aveuglante, je finis toujours par lui inventer des couleurs pour l’apaiser, le rendre moins solitaire et l’associer à ce qui l’entoure. Il est à la fois toutes les religions qui ont marqué le Maroc au fil des siècles, et pour moi il symbolise la tolérance, le mélange des cultures, l’histoire de notre pays. », explique l’artiste peintre.

A Essaouira, écrit Mohamed Ameskane sur le texte du catalogue,  Malika croque Rabi Haïm Pinto et Sidi Magdoul, les saints-patrons de la cité, le juif et le musulman.  «Après les marabouts, les paysages, les natures mortes, les ruelles, les balcons et les portes des anciennes des médinas …elle étale sur ses toiles  des êtres vivants», a-t-il ajouté.

À la terre tolérante de la Cité des Alizés, l’artiste peintre invite les mordus de la peinture et de la photographie à un voyage artistique de  Bouznika plage à Essaouira vénérant  la paix, l’humain et le vivre ensemble.

Mohamed Nait Youssef

*

*

Top