Maroc Telecom: un RNPG fortement impacté par la sanction de l’ANRT

Le groupe Maroc Telecom a dévoilé ses réalisations pour l’année 2019 marquées par une hausse de la performance opérationnelle et une baisse des bénéfices à cause de la provision sur l’amende de 3,3 milliards de DH de l’ANRT.

A l’occasion de la publication de ce communiqué, Monsieur Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire, a déclaré : «Hors impact de l’amende de l’ANRT, le groupe Maroc Telecom améliore ses performances et affiche des résultats en croissance, au-dessus de ses objectifs annuels. Il confirme la pertinence de sa stratégie basée sur des réseaux toujours plus performants et une offre de services adaptés aux attentes du marché tant domestique que celui des filiales. Maroc Telecom poursuivra en 2020 ses efforts d’investissement et la digitalisation de ses services pour améliorer le parcours client et l’efficacité opérationnelle de son organisation».

En effet, le chiffre d’affaires de l’année 2019 a atteint 36,5 milliards de DH, en hausse de 1,3% sur une année glissante notamment grâce à la reprise du Mobile au Maroc. Cette croissance s’explique notamment par le comportement de l’activité au Maroc et à l’international, portée par la data. Ainsi, le chiffre d’affaires réalisé sur le marché national atteint 21,6 milliards de DH, en croissance de 1,3%. L’opérateur enregistre une croissance de 36% du trafic Data Mobile porté par le trafic 4G. Cette croissance a été soutenue par l’installation d’extensions sur la 4G qui ont permis d’améliorer les débits et la couverture À fin 2019, 99% de la population est couverte en 3G et en 4G. A l’international, le groupe a aussi augmenté de 20% ses sites équipés en 3G et de 58% ceux équipés en 4G, avec notamment le lancement de la 4G au Burkina Faso. A fin 2019, le résultat net part du groupe (RNPG) se chiffre à 6 milliards de DH, en hausse de 1% à base comparable.

La base clients a progressé de 11,1% en 2019, à 67,5 millions de clients, en lien avec la croissance des parcs Mobile et Fixe au Maroc (+5,2% et +3,5% respectivement) ainsi qu’à l’élargissement du périmètre  avec l’intégration de Tigo Tchad depuis le 1er juillet 2019.

Pour sa part, l’EBITDA 2019 est ressorti à 18,9 milliards de DH, en hausse de 6% sur la même période de référence. Ainsi, la marge d’EBITDA a atteint 51,8%, en hausse de 230 points de base. Dans le même sillage, le résultat opérationnel ajusté a augmenté de 4,4% à 11,5 milliards de DH. In finé, le résultat net part du groupe (RNPG) publié de 2019 ressort à 2,7 milliards de DH contre 6 milliards de DH en 2018, à cause de la provision sur l’amende de 3,3 milliards de DH de l’ANRT.

D’ailleurs, la sanction de l’ANRT est toujours en cours d’analyse par Maroc Telecom qui se réserve la possibilité de former un recours auprès de la cour d’appel dans un délai de 30 jours à compter de la date de la notification de la décision, soit d’ici le 27 février 2020.

Le groupe propose la distribution d’un dividende de 5,54 DH par action, soit un rendement de 3,8%. En 2020, l’opérateur vise un chiffre d’affaires et un EBITDA stables, à périmètre et change constants.

Kaoutar Khennach

Related posts

*

*

Top