Motocyclisme: un beau spectacle en perspectives à Bin El-Ouidane

1ère édition de la Course de la Marche Verte

Karim Ben Amar

A l’occasion du 45ème anniversaire de la Merche Verte, la Fédération Royale Marocaine de Motocyclisme (FRMM) organise une compétition haute en couleur du 6 au 8 novembre 2020. Elle se déroulera à Bin el- Ouidane, dans la région de Tadla-Azilal.  Lors de cet évènement sportif qui regroupera des participants nationaux et internationaux, plusieurs disciplines se disputeront le podium. Trail, cross et endurance, il y en aura pour tous les goûts. À cet effet, le secrétaire général de la FRMM, Mohsine Jaidi, a précisé à l’équipe d’Al Bayane les moindres détails de cette première édition. Outre, le nombre de participants en lice, les disciplines, ainsi que le cadre idyllique dans lequel se déroulera la compétition, cette légende du motocyclisme au Maroc se veut rassurante en cette période de pandémie.  Toutes les mesures de sécurité seront respectées à la lettre. Les détails.

Quoi de mieux pour un passionné du guidon que de reprendre le chemin des pistes ? Et bien désormais, c’est possible, après de nombreux mois d’arrêt forcé pour cause de pandémie mondiale.  De plus, c’est dans un cadre idyllique que se déroulera la première édition de la coupe de la Marche Verte. Cette compétition se disputera dans la région de Tadla-Azilal et plus précisément à proximité du lac Bin el-Ouidane, réputé être un coin paradisiaque, très prisé par les touristes nationaux et internationaux.

Cette compétition de motocyclisme où tous les âges pourront participer comportera plusieurs disciplines, et connaitra la participation de motards nationaux et internationaux. Le jeune secrétaire général de la Fédérations Royale Marocaine de Motocyclisme, Mohsine Jaidi, lui-même amateur de ce sport depuis le début des années 90, a déclaré à l’équipe d’Al Bayane que «cette première manifestation à la particularité de reprendre les activités de motocyclisme (moto tout terrain) après de longs mois d’arrêt».

«En plus des motards marocains, il y aura aussi des participants étrangers, qui pourront prendre part aux nombreuses disciplines proposées lors de cet évènement sportif. De plus, le lac de Bin el-Ouidane offre lui seul un cadre paradisiaque, montagne, lac, obstacles naturels, tous les ingrédients sont là pour séduire les visiteurs ainsi que les participants», a-t-il ajouté.

Cette compétition qui comportera plusieurs disciplines dont le Trail, le Cross et l’endurance se déroulera du vendredi 6 novembre, date d’anniversaire de la Glorieuse Marche Verte jusqu’au dimanche 8 novembre. «Pour chaque discipline, il y aura entre 30 et 50 participants. Ce chiffre est bien en deçà de ce qui se fait hors temps de pandémie, mais pour assurer l’intégrité sanitaire des sportifs et des organisateurs, nous ne pouvions pas accueillir plus de monde», a-t-il souligné.

Le choix du site n’est pas anodin. Mohsine Jaidi a confié que «si nous organisons cette compétition à Bin el-Ouidane, c’est aussi pour faire la promotion de cette région pittoresque. Nous remercions d’ailleurs le Gouverneur de la province pour nous avoir permis d’organiser cet évènement afin de promouvoir le sport moto dans cette magnifique région». Et d’ajouter,  «notre objectif est justement d’organiser le championnat d’Afrique et de Méditerranée dans cette localité. C’est aussi une manière de promouvoir son pays, sa nature, ses sites grandioses. De plus Sa Majesté a toujours était bienveillant avec les sports en tout genre dont le motocyclisme. L’organisation de compétition internationale au Maroc couronne nos efforts et encourage la pratique de ce sport».

Quant aux mesures de sécurité sanitaire, notre interlocuteur affirme qu’«elles seront respectées à la lettre. Au-delà des gestes barrières, et de l’obligation de distanciation, toute personne présente sur le circuit doit respecter scrupuleusement le port du masque. Les gels antibactériens seront mis à disponibilité».

«C’est aussi une manière de démontrer qu’à l’image des USA où du continent européen qui ont débuté les activités depuis près de deux mois, au Maroc nous sommes tout aussi capable d’organiser des compétitions tout en respectant les règles d’or en vigueur.

Quant au grand vainqueur, il empochera la moitié des inscriptions. L’autre moitié sera offerte à une association locale.  Qui a dit que les motards n’avaient pas un grand cœur?

Related posts

*

*

Top