Nabil Benabdallah: «Se départir des velléités colonialistes»

Meeting de solidarité à Distance avec la Palestine

Khalid Darfaf

«L’entité sioniste confirme encore une fois son vrai visage brutal du colonialisme en faisant montre d’une arrogance inédite et  en violant tous les accords conclus et décisions de la communauté internationale» a souligné Mohamed Nabil Benabdallah, Secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS) lors du meeting de solidarité, à distance, des organisations civiles, partisanes et syndicales,  organisé par le Groupe d’action nationale en faveur de la Palestine et l’association marocaine de soutien à la lutte palestinienne, diffusé samedi 4 juillet sur plusieurs plateformes numériques.

Placée sous le thème «Unis contre le projet d’annexion sioniste», cette manifestation fut une occasion pour le leader du Parti du Livre  de dénoncer les visées coloniales des forces d’occupation israéliennes qui ne cessent de transgresser les principes et dispositions du droit international. «L’Etat Israélien entend annexer plus de 30% des  terres dans la Cisjordanie occupée ou encore dans  la vallée du Jourdain.

En fait, ce plan israélien s’inscrit dans le cadre de qui est connu médiatiquement par «Deal du siècle» funeste, annoncé par le président américain, Donald Trump  à la fin du mois de janvier de l’année en cours, a rappelé le Secrétaire général du PPS.

Continuité des plans mijotés…

D’ailleurs, ce n’est point un secret que ce plan israélien absurde n’est que la continuité de plusieurs plans mijotés par l’Etat sioniste depuis quelques mois visant la liquidation définitive de la cause palestinienne. Argument à l’appui, le chef de file du PPS cite à titre indicatif la construction du mur de l’apartheid érigé par les dirigeants de Tel-Aviv ou la décision de l’administration américaine de reconnaitre la ville d’Al-Qods comme capitale d’Israël et le transfert de l’ambassade américaine à Al-Qods.

A cela s’ajoute les agressions militaires incessantes des forces d’occupation contre les territoires palestiniens en perpétrant des crimes terroristes contre les civils isolés palestiniens, sans omettre la poursuite des campagnes d’arrestation quotidiennes, le refus de tout droit de retour des palestiniens à leurs territoires, la confiscation des terres et la poursuite de la politique d’expansion des colonies, a expliqué le dirigeant du PPS.

Autrement dit, de telles pratiques ne font que consacrer les orientations extrémistes d’Israël, soutenu par le silence de la communauté internationale avec la bénédiction des grandes puissances mondiales et la complicité des médias impérialistes.  En fait, cela ne fait qu’encourager l’Etat sioniste à continuer de concrétiser ses schémas qui consistent à étouffer les revendications légitimes du peuple palestinien, a martelé Nabil Benabdallah, tout en mettant en garde contre le fait que de telles agressions ne font porter atteinte à la paix et la sécurité internationale, en augmentant le risque d’inciter la région à plus de violence et de déstabilisation.

Ainsi, la communauté internationale est appelée à assumer ses responsabilités dans ces moments houleuses en procédant à freiner l’intransigeance et l’omnipotence israélienne. Cela ne peut se faire sans faire prévaloir les dispositions du droit international, la protection du peuple palestinien face aux agressions sionistes  et la relance du processus de paix, a-t-il insisté

Abandonner «la transaction du siècle»

Il faut dire, selon Nabil Benabdallah, que le PPS, à l’instar de l’ensemble des  composantes de la nation et dans le cadre des positions officielles exprimées par SM le Roi Mohammed VI, rejette et condamne vivement le projet d’annexion sioniste en appelant à l’annulation  entière de «la transaction du siècle» et réitère sa solidarité totale avec le peuple palestinien dans sa lutte contre les vaines tentatives israéliennes pour qu’il reconquérir sa liberté totale et ses  des droits légitimes celle de bâtir son Etat dont la capitale est Al Qods Al-Cherif.

En termes plus clairs, «le PPS a la ferme conviction qu’il est impossible de liquider la cause juste des Palestiniens. Encore plus,  tout le monde doit savoir que ces plans lâches ne font que renforcer la résistance et la détermination des Palestiniens et leur attachement  à leurs territoires et pays», a-t-il noté en substance. Grosso modo, il n’y aura aucune perspective politique sans un retour à la table des négociations », a-t-il déclaré avec instance. Comme quoi, la résolution de ce conflit requiert que les gouvernants israéliens se départissent de leurs velléités colonialistes en acceptant la solution des deux Etats, a-t-il indiqué.

Accélérer le processus d’unité des forces militantes palestiniennes

Par ailleurs, l’intervenant a indiqué que son parti enregistre avec satisfaction     le rapprochement entre les multiples fractions palestiniennes en faisant savoir que le PPS encourage et valorise ce genre d’action, en considérant que malheureusement  l’environnement international et arabe a récemment impacté négativement la cause palestinienne. Pour lui, la situation actuelle exige l’accélération du processus d’unité des forces militantes palestiniennes en faisant preuve de plus de vigilance afin de barrer la route aux tentatives sionistes qui visent à brouiller les cartes et concrétiser ses plans démoniaques.  Pour le Secrétaire général du PPS, les positions de son parti  et ce depuis sa création,   sont constates en encourageant toutes les initiatives et les formes militantes appuyant la cause palestinienne.

Cela étant, «tous les hommes libres dans le monde, abstraction faite de leur appartenance ou leur orientations intellectuelles doivent lutter contre l’intransigeance des dirigeants d’Israël qui profite de la crise déclenchée par la  pandémie pour atteindre des visées», a-t-il annoncé. Bref «notre rôle consiste à faire preuve de vigilance,  dénoncer les plans sionistes et condenser les actions en faveur du peuple palestiniens», a-t-il conclu.

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top