Nouvelle gare routière de Rabat: Préserver l’image de marque de Rabat

La future gare routière de Rabat dont le lancement des travaux a été donné, il y a quelques jours, par SM le Roi Mohammed VI, sera une valeur sûre de l’ensemble de l’espace urbain de la capitale du Royaume, assure à Al Bayane, l’architecte Mohamed Fikri Benabdallah. En fait, il s’agit d’un édifice qui traduit les lignes fortes de la topographie urbaine de la Cité. «C’est une structure monolithique, dotée d’un caractère monumental, mais néanmoins intégré et évocatrice de l’identité de la capitale administrative. Elle reflète, en fait, parfaitement les lignes fortes de la topographie urbaine de la ville», explique Fikri Benabdallah.

Autrement dit, la nouvelle gare routière se veut une concrétisation d’une géométrie dynamique voire épurée, tout en ayant le souci d’intégration dans le nouveau master plan de l’ensemble de la zone », indique-t-il. Autrement dit, l’enjeu consiste à gérer toutes les contraintes afin de faciliter le flux des passagers et du trafic routier de la zone urbaine», note-t-il en substance.  Et d’ajouter, «le master plan nous interpelle tous,  car le véritable challenge, c’est de s’affranchir des contraintes d’une manière créative afin que l’ensemble du système paysager fonctionne convenablement.  Cela requiert  de veiller à préserver la diversité du paysage et les contours collinaires du site qui relève de l’image de marque de Rabat», déclare-t-il avec insistance.

Abondant dans le même ordre d’idées, Fikri Benabdallah estime que sur le plan technique et fonctionnel, il a été décidé de situer les parkings en contrebas du bâtiment  pour atténuer la pollution sonore  dans cet espace.  «Cela ressemble à un instrument de musique où chacun a droit un moment de sérénité et d’apaisement, de manière à se situer en rupture avec le stress du vécu quotidien et où les émotions seront  catalysées par l’image que recèle le bois que ce soit par son odeur ou ses capacités acoustiques», renchérit-il.

D’une manière global, ce projet éminemment contemporain, demeure respectueux des valeurs sitologiques.  Il représente l’image d’une nouvelle génération de gares routières et ferroviaires et met en exergue les efforts consentis par l’Etat pour le développement des infrastructures de transport. Cela étant, fauti-il le rappeler, «l’Etat a inscrit son action dans une démarche délibérée de porter l’ergonomie des gares routières vers de nouvelles horizons à l’échelle nationale», conclut-il.

Khalid Darfaf

La future gare routière de Rabat sera réalisée sur un terrain situé à proximité du Complexe sportif Moulay Abdallah de Rabat. Elle sera conçue selon une architecture moderne, optimisant les espaces pour une gestion fluide des passagers, et sera dotée d’équipements conformes aux exigences internationales en matière de sûreté, de sécurité et de qualité des services.
Mobilisant une assiette foncière de plus de 8 ha, avec une surface couverte de 21.617 m2, ce projet, qui bénéficiera d’un accès direct à partir de l’autoroute Rabat-Casablanca, comportera 46 quais pour autocars, un parking pour stationnement courte durée (24 places) et un autre pour stationnement de longue durée (20 places), ainsi que des espaces de restauration et d’attente.
Dotée d’une enveloppe budgétaire de l’ordre de 160 millions de dirhams (hors aménagements extérieurs), la future gare devra contribuer au décongestionnement du trafic à l’intérieur de la ville, à la réduction du taux de pollution, outre l’optimisation du transport des voyageurs à travers notamment l’amélioration des services fournis.

Related posts

*

*

Top